Le permafrost est-il une bombe à virus géants ?

Une bombe a virus déclenchée par le réchauffement climatique, c’est à lire dans les Echos : « Permafrost : la nouvelle bombe à virus ».

 

Les Echos s’intéressent aux « virus géants » des sols gelés

Le quotidien Les Echos consacre une pleine page aux sols gelés du Grand Nord, qu’on appelle aussi permafrost (ou pergélisol). Ils sont un formidable réfrigérateur à bactéries et à virus. Certains de ces virus, vieux de dizaines de milliers d’années pourrait être réactivés et libérés à la faveur du réchauffement climatique et de l’exploitation industrielle. Et les Echos braquent leur microscope sur ce qu’on appelle les virus géants.

 

A lire aussi

 

Les scientifiques ne savent rien des dangers potentiels de ces virus

Le premier d’entre eux a pour non Mimivirus. A la différence des virus classiques, ces virus géants sont porteurs qui ne ressemblent à rien de connu dans le monde viral et cellulaire. Ces virus pourraient dormir tranquillement dans les profondeurs du sol gelé, expliquent les Echos, mais le réchauffement climatique et la fonte des glaces ont rendu la zone toujours plus accessible à l’homme qui s’y précipite à la recherche d’hydrocarbure. Chantal Abergel et Jean-Michel Claverie, deux scientifiques français qui ont travaillé sur ces virus géants admettent qu’on ne sait absolument rien des dangers potentiels de ces micro-organismes.

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique