Prodiges : Julie Fuchs espère que « l’émission encouragera le public à assister à des concerts »

Aux côtés de Marie-Claude Pietragalla et de Gautier Capuçon, la soprano Julie Fuchs intègre le prestigieux jury qui devra juger les quinze jeunes candidats de la 7saison de l’émission Prodiges. Une première expérience de jurée pour la chanteuse qui succède à Élizabeth Vidal pour la catégorie chant.

 

Julie Fuchs a encadré 3 filles et 2 garçons de 9 à 16 ans

Chaque année depuis 2014, le concours télévisé Prodiges désigne les meilleurs jeunes talents de les catégories danse, chant et instrument classiques. À l’occasion de la 7édition de la compétition dont les quarts de finale, enregistrés à Marseille, sont diffusées ce mardi sur France 2 à 21h05 (finale le 8 décembre), le jury accueille une nouvelle venue, Julie Fuchs, qui succède à Elizabeth Vidal. La soprano française de 36 ans est ravie de cette nouvelle expérience : « C’était vraiment une bonne surprise, pour moi comme pour la production qui m’avait déjà sollicitée par le passé. J’ai découvert le milieu de la télévision qui est assez éloigné de celui de la scène classique et j’ai trouvé ça très agréable ».

A lire aussi

 

Pour cette 7édition de Prodiges, Julie Fuchs aura la lourde responsabilité d’encadrer les 5 candidats chanteurs en lice. Trois filles : Elise (9 ans), Aliénor (15 ans) et Isabelle (16 ans) et deux garçons : Armand (12 ans) et Auguste (16 ans) qui seront accompagnés par l’Orchestre Symphonique de Marseille. Au-delà de son rôle de jurée, Julie Fuchs s’est beaucoup investie dans la partie « coaching » qui lui était confiée. « Ce n’est pas évident pour des enfants de cet âge-là de chanter l’opéra car leur voix va encore beaucoup évoluer. C’est pour cette raison que j’ai demandé à ce qu’ils puissent interpréter plutôt des standards internationaux (John Lennon, Ennio Morricone, Léonard Cohen, James Montgomery…). Grâce aux réseaux sociaux je reste en contact avec eux. Certains sont même venus me voir en concert et j’espère que cette émission encouragera les téléspectateurs à aller eux aussi assister à des concerts ou des ballets ».

Pour Julie Fuchs « Il est important que les enfants aient une expérience du collectif »

Violoniste de formation, Julie Fuchs a également apprécié d’avoir à juger des disciplines qui ne sont pas les siennes. « C’est vrai que c’est plus facile avec les instrumentistes, car nous en côtoyons tous les jours dans notre travail. C’est un peu plus compliqué pour la danse qui possède un vocabulaire particulier mais sur certains points, notamment la respiration, j’ai eu beaucoup de plaisir à échanger avec Marie-Claude Pietragalla ».

A lire aussi

 

Maman d’un petit garçon de 2 ans, Julie Fuchs ne se soucie pas de savoir s’il deviendra un jour musicien car pour elle « Il faut avant tout aimer la musique et être sur scène, ce qui n’est pas évident ». En revanche, la chanteuse l’encouragera à la pratique musicale, surtout en groupe car « Il est important que les enfants aient une expérience du collectif ». Et c’est d’ailleurs en duo que Julie Fuchs et Gautier Capuçon se retrouveront le 24 décembre pour le concert de Noël que donnera la Maîtrise de Notre-Dame de Paris, de retour dans la cathédrale en partie détruite par un incendie en avril 2015.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique