Présidentielle 2022 : l’organisation tourne au casse-tête pour l’Elysée

Rama/ Wikimedia Commons

Alors que l’élection présidentielle se déroulera en avril prochain, l’organisation du scrutin doit être pensée dès maintenant. Or, l’exercice apparaît complexe puisqu’il va falloir composer avec le Covid.

« Si Emmanuel Macron néglige les précautions, il sera accusé de mettre en danger les électeurs »

« Macron se résout à une présidentielle sous Covid », titre l’Opinion ce matin. Charge à l’exécutif d’organiser les élections et il y a de fortes chances qu’Emmanuel Macron soit à la fois juge et partie, raconte le quotidien.

A lire aussi

 

« S’il impose des contraintes sanitaires, on le soupçonnera d’étouffer la démocratie à son avantage ; s’il néglige les précautions, il sera accusé de mettre en danger les électeurs ». Il faut dire qu’il y a déjà deux ratés : les élections municipales suspendues en pleine crise Covid ainsi que les régionales, entrées dans Le Guinness de l’abstention.

Victoire Faure

Retrouvez l’actualité du Classique