Salzbourg: Un jeune ténor sauve la vie d’un spectateur

©angelopollak.de

Alors qu’il assistait à une représentation à laquelle participait sa petite amie mercredi 11 août lors du festival de Salzbourg, Angelo Pollak s’est rendu compte que son voisin dans la salle, un homme agé, avait fait un grave malaise. C’est certainement grâce à la lucidité et à la réaction du jeune ténor autrichien que ce spectateur, pris en charge par les services de secours rapidement alertés, a eu la vie sauve.

Angelo Pollak : « Je n’ai jamais couru aussi vite de ma vie »

Le mercredi 11 août, Angelo Pollak assistait à une représentation d’Elektra, l’opéra de Richard Strauss dans lequel sa compagne, la soprano irlandaise Sinéad Campbell-Wallace, interprétait le rôle de la surveillante. 45 minutes après le début du spectacle, il se rend compte soudain que son voisin, un spectateur âgé, était affalé sur son siège, « les yeux révulsés et le souffle court » selon son témoignage au site Heute qui raconte l’histoire.

A lire aussi

 

Immédiatement, Angelo Pollak réagit et se précipite vers la sortie de la salle pour alerter le personnel. « Je n’ai jamais couru aussi vite de ma vie et j’ai hurlé pour qu’un médecin vienne au plus vite ». Grâce à sa présence d’esprit et à sa réactivité, le spectateur victime d’un malaise a été rapidement pris en charge par des services d’urgence et évacué vers un établissement hospitalier où il a pu être ranimé et soigné avec succès. Modeste, le jeune chanteur a déclaré « Je ne sais pas ce qu’il avait exactement. Je suis juste content qu’il s’en soit sorti. Après l’intervention, je tremblais de partout. Je suis même sorti pour aller boire un schnaps ».

 

Angelo Pollak a débuté à Salzbourg sous la direction de Daniele Gatti

Formé à l’université des arts du spectacle et de la musique de Vienne, Angelo Pollak, qui a fait ses débuts en 2013 au Festival de Salzbourg dans le cadre du Young Singers Project sous la direction de Daniele Gatti, est actuellement membre du Young Artist Program du Wiener Staatsoper. Fin juin, à Vienne, il avait chanté avec cet orchestre dirigé par Franz Welser-Möst dans… Elektra !

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique