Peugeot 208, numéro 1 des ventes en Europe : comment expliquer ce succès ?

Peugeot a tiré les bons numéros avec ses 208 et ses 2008. On est au tout début de l’année 2021 et le marché européen est très mal orienté puisqu’il est en recul de plus de 20%, mais le nouveau design de la firme au Lion séduit les conducteurs.

La 2008 a éclipsé le Captur de Renault, le Qashqai de Nissan et même doublé le T-Roc de Volkswagen

Pour la première fois depuis la 207 en 2008, Peugeot vient ainsi de s’imposer deux mois de suite avec la 208 comme le constructeur du modèle le plus vendu en Europe. Et la 2008 est elle le troisième modèle le plus vendu en février. Deux places sur le podium européen c’est quand même très fort. Comment s’explique cette performance ? La voiture est un objet utilitaire. On achète une voiture pour se déplacer. Mais c’est aussi un objet plaisir. On achète de l’émotion et donc le design est primordial et c’est clair que depuis quelques années, Peugeot a trouvé une nouvelle touche qui fonctionne.

 

A lire aussi

 

La 2008 a éclipsé le Captur de Renault, le Qashqai de Nissan et même doublé le T-Roc de Volkswagen. C’est lié au talent des designers de Peugeot mais aussi à la stratégie du constructeur qui a décidé depuis quelques années de lancer moins de modèles. Il a réduit sa gamme, ce qui lui permet de faire plus attention aux détails et de mettre plus de moyens commerciaux derrière pour réussir les lancements en concentrant ses forces.

 

Bémol : la 208 et la 2008 ne sont pas assemblées en France

L’automobile est une industrie de volumes et d’économies d’échelle. Vendre plus, et plus d’un ou deux modèles spécifiques que ses concurrents c’est primordial. La stratégie de Peugeot est payante car il réussit sa montée en gamme. Le groupe vend des modèles dont le prix moyen ne cesse de monter avec de plus en plus d’options. Avec les volumes on a le chiffre d’affaires. Avec la valeur, on dégage des marges. Juste deux bémols face à ce succès. Le premier c’est que la 208 et la 2008 ne sont pas assemblées en France et le deuxième c’est que le succès étant là et l’industrie manquant de composants… Les délais d’attentes ne cessent de s’allonger pour la 2008. Mais au final, ce qui est bon pour les ventes de Peugeot et bon pour son image. Ca va aussi bénéficier aux modèles fabriqués en France et ça va rendre les clients plus patients.

David Barroux

 

Retrouvez le Décryptage Economique