PepsiCo achète la boisson énergisante Rockstar, concurrente de RedBull

En pleine crise du coronavirus, on pensait que toutes les entreprises allaient faire preuve de prudence ou d’attentisme mais on se trompait. PepsiCo a décidé de dépenser plus de 3 milliards et demi de dollars pour s’offrir un concurrent de RedBull…

 

Le marché des boissons énergisantes a bondi de 10% en 2019, à 43 milliards de dollars

Hier, PepsiCo est passé à l’attaque en annonçant que le groupe allait casser sa tirelire. Le grand rival de Coca-Cola va débourser presque 4 milliards de dollars pour s’offrir Rockstar, l’un des poids lourds des boissons énergisantes, un des grands rivaux de Red Bull, le champion du segment. Il y a une raison défensive et une raison offensive qui explique sa volonté de se développer sur ce segment. La défensive, c’est que Pepsi veut absolument réduire sa dépendance au cola, bien qu’il soit déjà très diversifié.

 

à lire aussi

 

Il a racheté Tropicana en 1998 pour aller vers les jus de fruits et vend de l’eau mais aussi des céréales ou des chips. Mais l’entreprise doit continuer à se diversifier parce que les ventes de cola reculent dans les grands marchés matures. Par contre, il y a un segment qui est en forte croissance, c’est celui des boissons énergétiques comme Red Bull ou Monster, qui plaisent en particulier aux jeunes. Cela vaut le coup d’être offensif sur ce créneau qui pèse déjà 43 milliards de dollars dans le monde et qui a encore bondi de plus de 10% l’an dernier.

 

Les canettes Rockstar, 2 fois moins chères que leurs concurrentes Red Bull ou Monster

Seulement, sur ce marché, la société va être bien plus petite que Red Bull et Monster. Elle va devoir se frotter à Coca-Cola, qui a sorti sa propre marque sur ce segment. Mais Pepsi a plusieurs avantages. Déjà avec RockStar, la marque ne va pas partir de zéro. Cette boisson a pu conquérir un peu moins de 10% du marché américain, en particulier en misant sur des goûts différents et en proposant des canettes 2 fois plus grandes que celles des concurrents pour le même prix. Ensuite, elle connait déjà bien RockStar puisque ce sont déjà les équipes de Pepsi qui distribuent cette boisson.

 

 

Les risques d’intégration sont donc faibles. Et derrière, Pepsi peut élargir la distribution, dépenser plus en marketing ou lancer des chips et des barres céréales sous la marque RockStar. Le géant de la boisson peuvent multiplier les effets de synergies. Il paiera sans doute cher mais tant qu’il y aura des gens qui sortent en boîte ou des conducteurs qui recherchent une alternative au café, ils seront sur un marché porteur.

 

David Barroux

 

Retrouvez le Décryptage Economique de David Barroux