JO de Paris 2024 : Le Coq Sportif va équiper les Français

Le Coq Sportif est en train de renaître de ses cendres. La marque de sport, reprise par un groupe suisse en 2006, est de nouveau bénéficiaire depuis 4 ans. La marque sera l’équipementier officiel des Bleus.

 

Une entreprise lancée dans les équipements sportifs depuis la 2nd Guerre mondiale

Le Coq Sportif c’est toute notre jeunesse. C’est Noah qui gagne Roland Garros, c’est l’épopée en Coupe d’Europe des Verts de Saint-Etienne, c’est Jean-Pierre Rives est le Tournoi des 5 Nations. Et c’est le maillot jaune de Bernard Hinault sur le Tour de France. Cette marque historique du XIXème siècle s’est véritablement lancée dans le sport au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

 

à lire aussi

 

Mais elle a failli disparaître à la fin des années 90, balayée par des erreurs de management et par la concurrence de Nike et Adidas. Mais aujourd’hui, le Coq recommence à chanter. Le chiffre d’affaires était tombé à 25 millions en 2006 et là, il vient de franchir la barre des 130 millions. Le groupe, repris en 2005 par un investisseur suisse, gagne de l’argent depuis quatre ans.

 

JO de Paris 2024 : le Coq Sportif sera l’équipementier officiel des Français

Dans le sport, on va dans le mur si on n’a pas de design et la technicité des produits. Et il ne sert à rien de faire des bons produits si personne ne les remarque. Pour sortir de l’ombre, il faut briller sur les terrains sportifs. Il faut miser sur le sponsoring. Depuis quelques années, le Coq est à nouveau un équipementier qui s’affiche.

 

 

C’est le fournisseur du XV de France, qui a malheureusement trébuché hier en Ecosse, mais qui aura recommencé à nous faire vibrer. Il est aussi le fournisseur de Renault en Formule 1, de Tony Yoka en boxe, de St-Etienne dans le foot et il est de retour sur le Tour de France. Enfin, il vient d’être retenu comme l’équipementier officiel des Français pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 et va ainsi fournir 500.000 pièces aux sportifs.

 

En termes de chiffre d’affaires, le Coq reste bien loin derrière Nike ou Adidas

Pour autant, l’entreprise ne peut espérer rivaliser un jour avec les géants comme Nike ou Adidas. Le Coq reste un nain puisque l’on parle de 130 millions de chiffre d’affaires contre 40 milliards pour Nike. La marque reste très franco-française puisqu’elle réalise plus de la moitié de son chiffre d’affaires dans l’Hexagone ; un peu comme Lacoste, qui est l’actuel fournisseur des Bleus aux J.O.

 

 

L’objectif de la société est de grossir, de consolider son succès en France et de prendre de l’envergure à l’international, en étant à la fois une marque forte dans le sport mais aussi dans le sportswear et la mode. Il lui faut acquérir une légitimité sur les terrains de sport, mais si elle veut être forte, elle doit aussi être un fournisseur du quotidien dans un monde de moins en moins formel.

 

David Barroux

 

Retrouvez le Décryptage Economique de David Barroux