Opéra Bastille : Le projet de troisième salle suspendu, « ce n’est pas le moment » selon Alexander Neef

©Henning Larson

Dans un entretien au journal Les Échos, Alexander Neef annonce que le projet de « salle modulable » (850 places dans un espace de 1200 m2) qui devait ouvrir à l’Opéra Bastille en 2023 est suspendu. Le directeur général de l’Opéra National de Paris indique que la décision a été prise avant l’été.

Le coût d’aménagement de cette salle était compris entre 60 et 80 millions d’euros

Alors que le rapport commandé par la ministre de la Culture à Georges-François Hirsch et Christophe Tardieu recommande une révision du modèle économique et de la gouvernance de l’Opéra National de Paris, face à la dérive des comptes et à l’augmentation de la masse salariale, Alexander Neef a pris la décision de suspendre la création d’une « salle modulable » à l’Opéra Bastille.

A lire aussi

 

Dans l’entretien qu’il a accordé aux Échos, le directeur de l’Opéra National de Paris indique que « Avant l’été, il a été décidé de suspendre le projet. Nous partageons avec l’État la même opinion : ce n’est pas le moment de le faireLa pandémie a profondément changé notre réalité. Nos ressources propres se sont effondrées. Nous avons bénéficié de l’aide de l’État (près de 80 millions d’euros) et nous en sommes très reconnaissants. Néanmoins, il nous faut repenser notre modèle qui mobilise beaucoup de ressources propres». Il est vrai que le coût de l’aménagement de cet espace qui devait ouvrir en 2023 était estimé à une fourchette comprise entre 60 à 80 millions d’euros.

Alexander Neef avait pourtant confirmé son attachement au projet

Dans le projet d’origine, initié par l’ancien directeur général Stéphane Lissner qui souhaitait y faire participer des mécènes privés, cette salle de 1200 m2 qui jouxte la grande salle de l’Opéra Bastille devait avoir pour vocation de présenter des productions de jeunes artistes de l’Académie afin d’élargir le public de l’Opéra de Paris. Les Échos rappellent qu’en octobre 2020, Alexander Neef avait pourtant confirmé son attachement au projet de l’architecte Carlos Ott « en l’adaptant au XXème siècle ! ». C’était sans compter sur les répercussions économique de la crise sanitaire. En attendant une décision sur l’affectation de l’espace en question, il continuera à abriter une salle de répétition de l’orchestre et un lieu dédié à des réceptions événementielles, notamment des défilés de mode.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique