Municipales : « Emmanuel Macron doit se préoccuper de la France et des Français » juge Gérard Larcher

Gérard Larcher, le président LR du Sénat était l’invité de la matinale de Guillaume Durand, ce mercredi 1er juillet. Quelques jours après les municipales, il a jugé que « la seule victoire est celle de l’abstention ». Il a aussi rappelé le souhait de la Chambre haute « d’en finir avec la verticalité de l’exercice du pouvoir ».

 

Municipales : « La République en Marche n’est pas une étiquette attractive », selon Gérard Larcher

Alors qu’un remaniement gouvernemental pourrait intervenir la semaine prochaine, Gérard Larcher estime que les Français attendent « un choix du président, une politique, mais aussi un dialogue avec le Parlement », dialogue qualifié d’indispensable. Le président du Sénat a assuré que les élus locaux ne sont « pas des adversaires, mais des acteurs majeurs pour la relance et la cohésion du pays »Emmanuel Macron, qui aurait en privé qualifié de « raclée » les résultats de La République en Marche aux municipales, est-il un homme seul ? A cette question posée par Guillaume Durand, Gérard Larcher a estimé qu’ « en tous cas, La République en Marche n’est pas une étiquette attractive », assurant avoir conseillé au président d’être « le père de la Nation, qui [épouse] le malheur des Français, leur donne à espérer, leur montre un chemin et essaie de leur faire partager ce chemin ».

 

A lire aussi

 

Il plaide pour qu’Emmanuel Macron « se préoccupe de la France, des Français et de la cohésion de notre pays ». Gérard Larcher a ensuite défendu le score de son parti aux municipales, Les Républicains, en assurant que sur 454 villes de plus de 20 000 habitants, 57% sont dirigées par les Républicains ou leurs alliés. Il a appelé à s’interroger sur le niveau d’abstention, 60%. « La seule victoire, c’est la victoire de l’abstention dimanche dernier » a-t-il résumé.

 

Béatrice Mouedine

 

Retrouvez les interviews politiques