L’Oréal crée la polémique en supprimant les mots « blanc » et « blanchissant » de ses produits

L’Oréal débaptise ses produits de beauté au nom du politiquement correct. Dans ses pages saumon du Figaro vous comprendrez pourquoi la marque de cosmétique L’Oréal a décidé de renommer ses gammes de produit blanchissant pour ne pas être taxée de racisme et s’adapter aux exigences des jeunes consommateurs.

 

Philippe de Villiers appelle au boycott de L’Oréal

Terminé l’usage des mots « blanc », « blanchissant », « éclaircissant » de toutes les publicités et emballages destinés à uniformiser la peau. Philippe de Villiers a sauté sur l’annonce de l’Oréal pour tweeter ceci « si ce fleuron français fait peser sur ses clients la honte de leur couleur de peau, alors je demande à tous les gaulois réfractaires d’arrêter L’Oréal… ». Mais c’est surtout l’Asie qui est concernée par la décision du géant cosmétique français, pas la France. Ce sont les Chinois et les Indiens qui s’intéressent à ses produits pour se distinguer, peut-on lire, du monde paysan où l’on a le teint hâlé.

 

A lire aussi

 

Pas question donc de retirer les produits blanchissants des rayons, mais d’adapter le discours à l’évolution sociétale. On ne blanchira plus mais on uniformisera l’éclat, nuance. La réputation de la marque le vaut bien. Et la réputation c’est important.

 

Vous lirez dans le Parisien comment la patronne d’un restaurant turc proche des Champs-Elysées entend déposer plainte contre les auteurs d’une vidéo qui montre une limace dans un plat qui leur a été servi dans le restaurant. Une mise en scène estime la restauratrice qui entend porter plainte car les vidéastes ont eux mêmes été filmé par la caméra de surveillance du restaurant, en train de déposer la malheureuse limace dans le plat. Les clients ont filmé puis bien sûr ils sont partis sans payer après avoir fait un esclandre. Pitié, pitié pour les limaces.

 

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique