L’Opéra de Paris a perdu 45% des abonnements pour 2020/2021, annonce Stéphane Lissner

Stéphane Lissner, directeur de l’Opéra de Paris jusqu’à la fin de l’année, a révélé que l’institution avait subi une baisse de 45% des abonnements pour la prochaine saison, ainsi qu’une diminution d’un tiers des recettes du mécénat.

 

Le mécénat a doublé pendant le mandat de Stéphane Lissner, passant de 9 à 19 millions entre 2015 et 2020

Stéphane Lissner, qui sera remplacé en janvier par Alexander Neef, a été auditionné mercredi 15 juillet par les sénateurs de la Commission en charge de la culture. Il a précisé que ces pertes d’abonnements ne seraient probablement pas récupérables. Autre coup dur pour l’Opéra de Paris : le mécénat devrait baisser d’un tiers, alors qu’il a doublé pendant le mandat de Stéphane Lissner, passant de 9 millions d’euros en 2015 à 19 millions en 2020.

 

 

Martin Adjari, directeur adjoint de l’Opéra de Paris, également auditionné, a pointé la frilosité des entreprises de taille moyenne, « qui hésitent à investir » en pleine crise du coronavirus, soulignant à l’inverse la fidélité des grands partenaires historiques.

 

Stéphane Lissner a mis en cause les grèves contre la réforme des retraites, qui ont « fâché » certains mécènes et abonnés

L’institution parisienne a souffert non seulement des effets de la pandémie, mais aussi d’une grève historique en décembre et janvier qui portait sur la fin des régimes spéciaux. Dans le secteur culturel, seuls les salariés de l’Opéra de Paris et de la Comédie-Française sont soumis à des régimes de retraites spécifiques. Devant les membres de la commission sénatoriale, Stéphane Lissner a mis en cause ces grèves, qui selon lui ont « énormément choqué une partie du public et une partie des abonnés », soulignant que des mécènes et des abonnés sont restés « extrêmement fâchés ».

 

 

« La modèle de l’Opéra (…) ne supportera pas dans le futur des crises sociales, des crises sanitaires », a prévenu Stéphane Lissner, perçu comme étant déjà très investi dans sa nouvelle fonction de directeur artistique du théâtre San Carlo de Naples.

Béatrice Mouedine (avec AFP)

 

Retrouvez l’actualité du Classique