Ikea franchi la barre des trois milliards d’euros de chiffre d’affaires en France

Ikea, est en passe de réussir son pari stratégique. L’enseigne suédoise de meubles a multiplié les initiatives pour regagner des parts de marché notamment en ouvrant de nouveaux magasins et en développant les ventes sur internet. Ikea profite également des difficultés de son rival, Conforama.

 

Tout va bien pour Ikea en France ?

Ikea traversait une période un peu difficile. Les clients avaient un peu moins le courage d’aller dans des magasins en lointaine périphérie. Et le géant du meuble était de plus en plus concurrencé par de petits acteurs qui commençaient à grapiller des parts de marché en vendant via Internet. En France, qui reste quand même le troisième marché mondial du géant suédois derrière les Etats-Unis et l’Allemagne, la croissance n’était en fait pratiquement tirée que par l’ouverture de nouveaux magasins. Mais sur son dernier exercice qui s’est clos fin août, Ikea a vraiment renoué avec une croissance forte.

 

 

Quelle est la nouvelle recette d’Ikea ?

Déjà, Ikea a accepté de s’éloigner un peu de son modèle de base qui est d’ouvrir des magasins en banlieue et de laisser le client faire l’essentiel du boulot puisque c’est lui qui récupère le meuble dans un stock, c’est lui qui le livre et c’est lui qui le monte. Aujourd’hui, pour faire face à la diversité des attentes et en particulier à celles des jeunes urbains qui n’ont pas forcément de voiture et qui sont très digitaux, Ikea a fait deux choses. Ils ont ouvert une boutique de centre-ville à Paris, place la Madeleine. Et ils ont mis l’accent sur le e-commerce et les livraisons à la maison.

 

A lire aussi

 

 

Et cette stratégie s’avère payante ?

Déjà elle a contribué à nourrir la croissance puisque sur son dernier exercice, le chiffre d’affaires a progressé de 6% en France à 3 milliards d’euros. Ensuite, le magasin parisien a attiré un million trois cent mille personnes depuis mai dernier. C’est une belle performance surtout qu’Ikea estime que 70% de ces visiteurs n’étaient jamais allés dans un de leurs magasins. Et la stratégie e-commerce a l’air de fonctionner puisqu’elle est en croissance de 56% et que cela représente déjà 10% du chiffre d’affaires en France. C’est loin d’être négligeable. Maintenant pour aller plus loin Ikea va devoir renforcer son réseau logistique. Aujourd’hui, ils ont 8.000 points relais qui acceptent de garder en dépôt des colis de moins de 20 kg. Mais pour une cuisine en kit ou une étagère Borglub, pour tous les gros volumes, Ikea doit trouver des partenaires qui peuvent stocker les commandes. Aujourd’hui, ils en ont 126 en France. C’est plus que la trentaine d’Ikea mais ça n’est pas assez. Sinon Ikea pourra aussi parier sur la livraison à domicile. L’an dernier, ils ont livré directement 1,5 million de clients. Mais c’est une option plus chère. La vraie nouveauté c’est que cette année, ils vont aussi s’associer avec Deliveroo pour livrer de la nourriture comme leurs fameuses boulettes à la viande…

 

 

 

David Barroux

 

Plus d’articles sur le décryptage économique de David Barroux