Harcèlement sexuel : Plácido Domingo reconnaît les faits et demande pardon

Plácido Domingo est visé par une première enquête américaine, qui doit apporter dans les jours prochains les preuves qu’il a commis des actes de harcèlement sexuel sur plusieurs femmes. Le ténor espagnol reconnaît les faits et demande aux victimes de lui pardonner.

 

Plácido Domingo: « Je suis sincèrement désolé pour la souffrance causée »

Le ténor espagnol, accusé aux Etats-Unis de harcèlement sexuel par une vingtaine de femmes, leur a demandé pardon en se disant « sincèrement désolé pour la souffrance causée« , dans un communiqué publié par l’agence Europa Press. « Je veux qu’elles sachent que je suis sincèrement désolé pour la souffrance que je leur ai causée. J’accepte toute la responsabilité de mes actes », a indiqué le chanteur de 79 ans qui avait jusqu’ici toujours fermement nié ces accusations.

A lire aussi

 

Dans une enquête publiée en août par l’agence Associated Press (AP), neuf femmes ont affirmé avoir été harcelées par le chanteur à partir de la fin des années 1980. Associated Press a publié en septembre une seconde enquête affirmant que onze autres femmes, se disant elles aussi victimes, s’étaient manifestées.

Les témoignages accablants de 27 personnes

Selon la presse américaine, l’enquête menée par des avocats engagés par l’American Guild of Musical Artists (AGMA), a conclu que les témoignages de 27 personnes montraient « un schéma clair d’inconduite sexuelle et d’abus de pouvoir » de Plácido Domingo s’étendant sur au moins deux décennies. Selon le New York Times, citant un mail signé de dirigeants du syndicat, l’AGMA a essayé de négocier un accord avec le ténor, par lequel elle se serait engagée à limiter ses déclarations publiques sur cette enquête moyennant le paiement par Plácido Domingo de quelque 500 000 dollars. Mais les négociations auraient capoté suite à des fuites survenues dans la nuit de lundi à mardi. L’agent du chanteur n’a ni confirmé, ni démenti ces informations, précisant: « Ce qui est vrai, c’est que nous avons des discussions en cours avec l’organisation pour voir comment avancer ».

Négociations en cours

Dans son communiqué, Plácido Domingo assure « avoir pris le temps ces derniers mois de réfléchir aux accusations » et indique « comprendre maintenant que certaines femmes aient pu avoir peur de d’exprimer honnêtement en raison de la crainte d’un impact sur leur carrière ».

A lire aussi

 

Après ces accusations de harcèlement sexuel, Placído Domingo avait quitté en octobre la direction de l’opéra de Los Angeles, qu’il occupait depuis 2003. Il a aussi renoncé à se produire au Metropolitan Opera de New York tandis que d’autres opéras américains ont annulé ses représentations. Il a en revanche continué à se produire en EuropePlácido Domingo doit d’ailleurs entamer une tournée européenne au printemps qui le conduira à Hambourg et Lucerne en mars puis à Minsk et Moscou en avril.

 

Philippe Gault (avec AFP)

 

Retrouvez l’actualité du Classique