Placido Domingo renonce à la direction de l’Opéra de Los Angeles

Le ténor espagnol a annoncé ce mercredi dans un communiqué qu’il a démissionné de ses fonctions de directeur général de l’Opéra de Los Angeles et qu’il annule les prochaines représentations auxquelles il devait participer dans l’institution californienne.

La fin de l’aventure américaine pour Placido Domingo

Ces engagements à Los Angeles étaient ses derniers pris aux Etats-Unis après que d’autres ont été annulés à la suite des accusation de harcèlement sexuel auxquelles il est confronté principalement outre-Atlantique. L’orchestre de Philadelphie et l’opéra de San Francisco avaient annulé ses représentations, prévues cette saison, dès les accusations rendues publiques. L’opéra de Dallas avait ensuite annulé un concert programmé en mars 2020. La semaine dernière, il avait accepté de se retirer d’une série de représentations au Metropolitan Opera de New-York (MET) et annoncé qu’il n’y retournerait pas. Des événements qui font suite à de nouvelles révélations rapportées par l’agence Associated Press qui évoque de nouvelles accusations de harcèlement sexuel. Dans le communiqué qu’il a adressé au New York Times, Placido Domingo précise: « Je tiens beaucoup à l’opéra de Los Angeles et l’investissement que j’ai mis pour le créer et le construire fait partie de mon héritage personnel. Cependant, les récentes accusations portées contre moi par la presse ont créé une atmosphère dans laquelle ma capacité à servir cette entreprise que j’aime tant est compromise (…) Bien que je continue à essayer de restaurer ma réputation, j’ai décidé qu’il était dans l’intérêt du Los Angeles Opera que je démissionne de mon poste de directeur général et que je me retire de mes futures représentations prévues à ce jour. »

 

A lire aussi

 

 

Accusations et enquêtes se multiplient contre Placido Domingo

Dans une enquête publiée mi-août par l’agence Associated Press, 9 femmes, dont une à visage découvert, ont affirmé avoir été harcelées sexuellement par le ténor à compter de la fin des années 1980. Ces femmes ont évoqué des gestes déplacés et des appels insistants, une d’entre elles indiquant avoir eu un rapport sexuel avec lui de peur de compromettre sa carrière.  Associated Press a publié le 7 septembre une seconde enquête affirmant qu’onze autres femmes, se disant aussi victimes, s’étaient manifestées depuis les premières révélations.

Dans un mail adressé à ses employés, Christopher Koelsch, président de l’Opéra de Los Angeles, écrit: « Nous avons reçu et accepté la démission de M. Domingo, que nous remercions pour les décennies qu’il nous a consacrées et que l’enquête interne qui a été lancée se poursuivrait jusqu’à sa résolution ».

 

A lire aussi

 

Philippe Gault (avec AFP)

 

Retrouvez plus d’articles d’actualité