Harcèlement : Plácido Domingo renonce à «Don Carlo» au Royal Opera House de Londres

Une semaine après avoir été contraint à annuler des concerts chez lui à Madrid, Plácido Domingo doit renoncer au 3 représentations de Don Carlo programmées au Royal Opera House de Londres en juillet.

 

Plácido Domingo fait face à une série d’annulations en Europe

La semaine dernière, alors qu’il avait reconnu une partie des faits de harcèlement sexuel dont il est accusé et demandé pardon à ses victimes, le ténor espagnol avait été contraint de renoncer, pour la 1ère fois en Europe, à des concerts à Madrid, sa ville natale, au Théâtre National de la Zarzuela (Luisa Fernanda) et au Théâtre Royal (la Traviata) et en Andalousie au festival de musique et danse d’Úbeda, il avait annoncé qu’il n’était pas question qu’il annule d’autres dates en Europe.

A lire aussi

 

Mais la pression est certainement trop forte. Depuis, le Palau de Les Arts de Valence a annoncé qu’il allait débaptiser son centre de perfectionnement qui portait le nom de Plácido Domingo, l’Opéra national de Washington a également débaptisé le programme de formation des jeunes chanteurs qu’il avait créé et des témoignages de plusieurs femmes sont venus alourdir un contexte déjà très pesant pour le chanteur.

 

 

Vienne et Salzbourg réservent leur réponse

À Londres, ou Plácido Domingo devait chanter dans le « Don Carlo » de Giuseppe Verdi les 13, 16 et 19 juillet, le Royal Opera House a annoncé ce vendredi qu’ « avec le Maestro Plácido Domingo il a été décidé qu’il se retirerait des représentations prévues en juillet » ajoutant qu’il n’avait reçu aucune plainte pour faute contre lui lors de ses précédents séjours dans l’institution londonienne. Dans son communiqué de la semaine dernière, Plácido Domingo avait précisé: « Je me retirerai des représentations dans les théâtres et les compagnies qui auraient des difficultés à assumer ces engagements« . Il semble que le message a été entendu.

 

A lire aussi

 

En Autriche, où il doit chanter La Traviata en juin, l’Opéra de Vienne a indiqué qu’il allait « examiner posément la question ». La direction du Festival de Salzbourg, où il est attendu mi-août dans Les  Les Vêpres siciliennes de Verdi, a expliqué dans un communiqué vouloir « traiter équitablement» le chanteur et recueillir « des informations complètes sur l’avancement des enquêtes aux États-Unis » avant de faire connaître sa décision. Les prochains concerts de Plácido Domingo en Europe sont programmés fin mars à Munich et à Lucerne.

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique