Futur grand chef d’orchestre, Vitali Alekseenok remporte le concours international Arturo Toscanini

Crédit: Luca Pezzani

À 29 ans, Vitali Alekseenok s’est imposé à l’issue de la 11è édition du Concours international de direction d’orchestre Arturo Toscanini, dédié à l’opéra italien. Le chef biélorusse a également remporté 3 autres prix spéciaux au cours de l’épreuve finale de la compétition qui réunissait 12 jeunes chefs d’orchestres à Parme, la ville natale de l’illustre chef d’orchestre italien.

Concours Toscanini : le premier prix est doté de 15 000 euros

Après une semaine de compétition à laquelle participait les 12 meilleurs concurrents sélectionnés parmi 240 candidats originaires de 45 pays différents, 3 finalistes (11 nationalités, 1 seule femme) se sont retrouvés en lice samedi 23 octobre au Teatro Regio di Parma. Et c’est Vitali Alekseenok qui a remporté le 1er prix du Concours international de direction d’orchestre Arturo Toscanini devant le chef ukrainien Sasha Yankevych (29 ans) et l’Autrichien Felix Hornbachner (28 ans). Vitali Alekseenok succède à l’Italien Vincenzo Milletari et au Sud-Coréen Woong Cha qui n’avaient pu être départagés lors de la précedente édition en 2017.

A lire aussi

 

Outre le 1er prix, doté de 15 000 euros, le chef biélorusse a également remporté Le Prix Spécial du Public (2 000 €), le Prix Spécial « Emanuela Castelbarco Toscanini » pour la meilleure interprétation d’un duo de Verdi (1 000 €) et le Prix Spécial du Conservatoire « Giuseppe Verdi » de Milan qui lui donne l’opportunité de diriger un concert avec l’Orchestre Symphonique du Conservatoire milanais. Son dauphin Sasha Yankevych a également remporté le Prix Spécial de l’Orchestre Philharmonique Arturo Toscanini et le Prix Spécial de l’Opéra de Saint-Etienne.

Fabio Luisi, grand chef italien, présidait le jury 

Le prestigieux jury du concours, présidé par le grand chef italien Fabio Luisi, a été conquis par la maîtrise et l’autorité avec laquelle Vitali Alekseenok a dirigé le Philharmonique Toscanini et le chœur de l’Opéra de Parme dans Tancredi de Gioacchino Rossini et l’acte I de Macbeth de Giuseppe Verdi. À 29 ans, Vitali Alekseenok mène déjà une carrière très active. Directeur artistique de l’Orchestre de l’Université de Munich depuis la saison 2017/18, il est également chef principal de l’Orchestre classique du Monferrato (région du Piémont en Italie), directeur artistique du festival de musique de Kharkov (Ukraine) et collabore avec l’Université de musique de Francfort.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique