Européanisation de la demande des vaccins : « c’est une méthode efficace » affirme Clément Beaune

Clément Beaune était l’invité politique de la matinale de Guillaume Durand ce lundi 25 janvier. Le Secrétaire d’Etat chargé des Affaires Européennes évoque l’européanisation de la commande des vaccins anti-covid et la première conversation entre Emmanuel Macron et Joe Biden.

Vaccins : « 2 milliards de doses sont garanties et sécurisées à l’échelle européenne » assure Clément Beaune

Clément Beaune répond aux débats et aux critiques visant le processus de vaccination européen : « je suis convaincu que cette méthode est efficace ». Le Secrétaire d’Etat chargé des Affaires Européennes défend une négociation européenne « qui permet d’avoir accès à une batterie de vaccins chez six laboratoires différents pour un total de 2 milliards de doses garanties, sécurisées ». Il estime qu’une mise en commun à l’échelle européenne garantit une force de négociation supérieure à des « réflexes nationalistes » et « relations privilégiés » avec certains laboratoires.

A lire aussi

Interrogé par Guillaume Durand sur les retards dénoncés par les médecins et les pouvoirs régionaux, Clément Beaune répond que ces retards sont de nature industrielle et non politique. Il ajoute également que « les difficultés auraient été les mêmes » que la commande soit passée par la France ou par l’Union Européenne.

 

Objectifs de vaccination : « Je pense qu’il ne faut pas ajouter tous les jours des chiffres aux chiffres, ça crée de la confusion »

Le Secrétaire d’Etat rappelle les doses commandés à l’échelle européenne : « 2,3 milliards de doses, la somme de contrats avec 6 laboratoires différents », ce qui représente « au pro-rata de la population 250 millions de doses pour la France ». Ces six laboratoires sont « Pfizer et Moderna, les deux premiers autorisés, Astrazeneca qui arrive, CureVac, Janssen et Sanofi ». Clément Beaune ajoute également la possibilité pour le dernier cité de fabriquer le vaccin d’autres laboratoires sous licence : « pour Sanofi, il semble que nous pourrions utiliser leur capacité de production pour produire d’autres vaccins. » Egalement amené à réagir sur les objectifs de vaccination, Clément Beaune affirme « ne pas vouloir ajouter des chiffres aux chiffre, cela créé de la confusion. »

A lire aussi

 

Alors que le premier contact entre Joe Biden et Emmanuel Macron a eu lieu hier soir, Clément Beaune estime « qu’il est important de montrer que la France est très engagée dans cette nouvelle relation transatlantique ». Il souligne aussi que le Président français est « le premier Président à discuter avec son homologue américain ». Le Secrétaire d’Etat énumère également les principaux enjeux des nouvelles relations avec l’administration Biden : « la relation avec la Chine, le climat, l’organisation mondiale de la santé et les taxes commerciales ».

 

 

Retrouvez les interviews politiques