Emmanuel Macron et Jean Castex, le nouveau duo exécutif raconté par vos journaux

Emmanuel Macron a dit avoir « passé l’hémistiche », lors de son interview télévisée du 14 juillet. Une expression qui a intrigué vos journaux. Qu’a-t-il voulu dire par là ? Le Figaro mène l’enquête ce matin et ressort son Petit Robert et son Littré.

 

Emmanuel Macron et Jean Castex ne cessent de se croiser depuis 10 ans

L’«hémistiche», c’est la moitié d’un alexandrin, « une coupure pour en faciliter la prononciation et en augmenter la cadence». En clair, Emmanuel Macron vient nous dire qu’il a dépassé la moitié de son quinquennat et qu’il est grand temps de fixer un nouveau cap. Et sur ce point, les quotidiens ce matin ne font pas dans la poésie : « Macron se réinvente…. En Macron » titre l’Opinion, « La réinvention fait pschitt » pour l’Humanité.

 

A lire aussi

 

Au mieux, note Paul Quinio dans Libération, le président a délivré hier le discours d’un premier ministre à la veille la déclaration de politique générale de Jean Castex. Jean Castex et Emmanuel Macron, un duo improbable et une histoire secrète dans le Figaro. C’est à lire en page 4, article très fouillé d’Arthur Berdah et Mathilde Siraud. Les deux hommes en fait n’ont pas cessé de se croiser depuis bientôt 10 ans.

 

Edouard Philippe a suggéré le nom de Jean Castex pour le poste gouvernement de spécialiste du déconfinement

En 2012, Nicolas Sarkozy laisse les clés de l’Elysée à François Hollande. Au même moment dans les étages du Palais, poursuit l’article, deux hommes discutent. L’un est secrétaire général adjoint de la présidence sur le départ, Jean Castex, l’autre s’apprête à le devenir, Emmanuel Macron. Les deux hommes se retrouvent ensuite, de commissions en réceptions, jusqu’à la mi-avril 2020, où l’on apprend que c’est Edouard Philippe qui avait soufflé le nom de Jean Castex pour déconfiner la France.

 

A lire aussi

 

Depuis son arrivée à Matignon, Macron et Castex se toisent mais s’apprécient, certains remarquent déjà des atomes crochus, à commencer par des attaches communes, les Pyrénées. Lieu de naissance pour l’un, lieu de vacances pour l’autre « Preuve », écrivent les journalistes, « qu’il faut parfois chercher d’où l’on vient pour savoir où l’on va. Revenir aux sources pour se réinventer ».

Marc Bourreau

 

Retrouvez l’actualité du Classique