Un violoniste américain joue de la musique classique pour les chiens maltraités

Un violoniste, une violoncelliste qui jouent dans des refuges pour chiens abandonnés aux États-Unis, une émission de radio et des disques qui leur sont destinés en Grande-Bretagne… Il est désormais prouvé que la musique, surtout quand elle est jouée sur des instruments à cordes, a des effets bénéfiques sur le comportement de ces animaux souvent stressés après avoir été maltraités et reclus dans des centres d’adoption.

Au premier son du violon les chiens arrêtent d’aboyer et de s’agiter

Quand il ne joue pas sur scène à Broadway lors de concerts ou pour des comédies musicales, le violoniste Martin Agee est bénévole à la Société Américaine pour la Prévention de la Cruauté envers les Animaux (ASPCA, équivalent de la SPA) pour laquelle il se déplace dans les refuges newyorkais pour jouer en présence de chiens maltraités et en convalescence. C’est après la mort de son propre lévrier, qui l’a accompagné pendant 12 ans, qu’il s’est investi dans le bénévolat. Alors qu’il suivait un cours de formation avec l’ASPCA, il a découvert un programme dans lequel les gens lisaient des textes à des chiens maltraités pour les rassurer. Martin Agee s’est dit « Pourquoi ne pas essayer la même approche mais avec la musique ? Et les chiens ont adoré. ». Quand il joue pour eux, il s’assied sur un tabouret devant les enclos pour ne pas leur faire peur. Il n’a aucun contact direct avec les canidés. Et lorsqu’il se met à jouer du Bach, du Haendel et du Mozart, les chiens cessent immédiatement d’aboyer et se pelotonnent dans leur couche, comme s’ils assistaient à concert privé. « Quand je m’assieds et que je sors mon violon, il y a du chahut et des aboiements mais à la minute où l’archet touche les cordes, juste pour accorder le violon, l’effet est immédiat, c’est incroyable. Je vois les expressions sur les visages de ces animaux changer. Ils ont une sorte de regard interrogateur et arrêtent d’aboyer et de s’agiter. » déclare le violoniste.

Pour Victoria Cussen, directrice de la recherche appliquée sur le comportement au sein de l’équipe anti-cruauté et comportement de l’ASPCA, il est prouvé que la musique classique, jouée en direct, permet de réduire le stress des chiens dans les refuges. «Jouer de la musique avec des animaux procure une stimulation sensorielle et ouvre une voie vers la relaxation. Dans l’ensemble, les réactions telles que s’allonger et écouter tranquillement la musique sont des signes de changements de comportement suggérant une réduction du stress. » précise-t-elle.

 

 

Le son grave et doux du violoncelle calme les chiens stressés

Chaque année, près de 3,3 millions de chiens sont recueillis dans des refuges aux Etats-Unis. C’est à partir de ce constat édifiant que Cheryl Wallace, une violoncelliste professionnelle a décidé de se produire dans différents refuges de l’Iowa et du Nebraska. Selon elle, le système nerveux canin est apaisé par les basses fréquences et les tempos lents, qui peuvent être joués au violoncelle. Des notes continues plus longues et des rythmes réguliers qui apaisent, d’autant plus que le violoncelle est l’instrument dont les sons sont ceux qui ressemblent le plus à la voix humaine. « Quand je joue, je vois des changements de comportement chez des chiens abandonnés. J’en ai vu un qui s’est lentement relevé pour la 1ère fois et est sorti de sa cachette ou un autre qui s’est laissé caressé pour la première fois par un soignant » écrit-t-elle sur son site celleo4dogs.com. « Pas besoin d’être un virtuose pour jouer de la musique qui calme les chiens abandonnés. Ce qui les calme le plus, c’est la musique douce et lente. Jouer les plus basses gammes du violoncelle dans un tempo andante (76 à 108 battements par minute) est le plus efficace » précise-t-elle.

 

 

La Grande-Bretagne aux petits soins pour les chiens

En 2018, la SPCA écossaise a produit son propre album « Paws, Play, Relax » (papattes, jouer, détendu) destiné aux chiens maltraités. Un disque dont les morceaux ont été composés par le célèbre guitariste et compositeur rock & folk John McLaughlin et, à la demande de la marque d’aliments pour animaux Eukanuba, le compositeur britannique classique Iain Jackson a écrit  « A Dog’s Tale » (Un conte de chien), un morceau pour ensemble à cordes, régulièrement diffusé outre-Manche dans les expositions canines pour calmer les concurrents. Depuis quelques années, la radio anglaise spécialisée Classic FM a même créé une émission spécifique, « Pets sounds », destinée aux animaux domestiques stressés, en collaboration avec la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals.,

 

Philippe Gault  

 

Retrouvez plus d’articles d’actualité