David Hockney : son tableau vendu par la Royal Opera House va y rester !

Christie's Images Ltd. 2020

On savait que la toile peinte par David Hockney avait été adjugée pour la belle somme de 12,8 millions de livres lors d’une vente aux enchères le 22 octobre à Londres. En revanche, jusqu’à la semaine dernière on ignorait qui était le riche acquéreur de cette œuvre mise en vente par la Royal Opera House. Son identité a été révélée mi-novembre, il s’agit de David Ross et c’est une belle surprise pour l’institution.

Le tableau de David Hockney continuera d’être exposé à la Royal Opera House jusqu’en 2023

Les dirigeants exécutifs de la Royal Opera House (ROH) étaient déjà satisfaits du montant atteint par le tableau de David Hockney, soit 12,865 millions de livres (14,2 millions d’euros). Une somme qui devrait permettre à la ROH de combler une partie du lourd déficit auquel elle doit faire face depuis le début de la pandémie de coronavirus et qui l’a contraint à mettre cette œuvre du célèbre artiste anglais qui représente Sir David Webster, un ancien et emblématique directeur de la maison d’opéra londonienne.

A lire aussi

 

Ils ont été d’autant plus heureux lorsqu’ils ont appris 3 semaines plus tard l’identité du généreux acquéreur du tableau qui n’est autre que… le président du Conseil d’administration de la Royal Opera House, David Ross, soutenu il est vrai par un collectionneur privé étranger. Le co-fondateur de Carphone Warehouse, holding financière en plein essor, a, en outre, décidé que le tableau de David Hockney resterait dans les locaux de la ROH jusqu’en 2023, lorsqu’il sera exposé à la National Portrait Gallery, dont David Ross est également dirigeant, pour son exposition de réouverture, avant de revenir à la Royal Opera House, sous forme de prêt à long terme.

David Ross a-t-il orchestré lui-même cette vente du tableau de David Hockney ?

Certains esprits malveillants ont avancé la thèse selon laquelle David Ross aurait lui-même orchestré cette vente mais la direction exécutive de la ROH a indiqué que la décision de mettre le tableau en vente faisait partie d’une stratégie de sauvegarde économique décidée bien avant la nomination de l’homme d’affaire en juillet dernier. Ce que confirme David Ross qui a déclaré au Daily Telegraph « En tant que président de la Royal Opera House et de la National Portrait Gallery, je tiens beaucoup à ce que les arts soient aussi accessibles que possible et à ce qu’ils aient une valeur éducative. J’ai donc décidé de participer à la vente aux enchères afin de mettre le tableau à la disposition du public britannique ».

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique