Covid 19 : La campagne de vaccination est « un fiasco » selon Yannick Jadot

Yannick Jadot était l’invité politique de la matinale de Guillaume Durand ce lundi 4 janvier. Le député Européen et figure majeure d’Europe Ecologie-Les Verts fustige la stratégie vaccinale du gouvernement, dénonçant « un mélange d’amateurisme, d’incompétence, de prétention et d’arrogance ».

Emmanuel Macron est responsable d’un « désordre démocratique » selon Yannick Jadot

« A partir du moment où Emmanuel Macron veut être le généralissime dans la guerre contre la Covid, cet échec est de sa responsabilité ». Yannick Jadot assume son changement de ton vis-à-vis du gouvernement, après le début d’une campagne de vaccination qu’il juge être « un fiasco ». Probable candidat à la présidentielle de 2022, l’eurodéputé ne mâche pas ses mots : « Il n’est pas acceptable que cette stratégie vaccinale soit aussi médiocre. Un mélange d’amateurisme, d’incompétence, de prétention et d’arrogance. » Le député européen accuse également le président d’être responsable d’un « désordre démocratique » auquel la désignation d’un collectif de 35 citoyens pour superviser la stratégie vaccinale ne pourra remédier.

 

A lire aussi

 

Interrogé par Guillaume Durand sur l’éventualité de rendre la vaccination obligatoire, Yannick Jadot assure que « si cela tient à la vaccination de remettre les gens au travail, de remettre les enfants à l’école et que nos entreprises redémarrent [.].. on fera en sorte que ce vaccin devienne obligatoire ». L’eurodéputé a ensuite accusé le gouvernement d’avoir « joué Sanofi au maximum et contraint l’Europe à privilégier Sanofi contre les autres vaccins ». Il constate également le retard du laboratoire sur d’autres vaccins, en le qualifiant de « fiasco industriel français ».

 

Covid 19 : Yannick Jadot plaide pour des tests à l’entrée des écoles

Pointant « l’absence » de Jean-Michel Blanquer lors des débats sur la rentrée scolaire, et assurant que le ministre de l’Education « prépare sa campagne des Régionales », Yannick Jadot préconise de  « mettre en place une massification des tests à l’entrée des écoles car l’on voit qu’avec le variant britannique les enfants sont de plus en plus touchés par ce virus » et que la priorité est de « protéger nos enfants ».

 

A lire aussi

 

Également interrogé par Guillaume Durand sur le mode de désignation du candidat de la gauche à la présidentielle de 2022, Yannick Jadot affirme n’être « pas certain que la primaire soit le meilleur outil » et qu’il « faudra trouver un processus de désignation à la taille de cet espace politique situé entre Mélenchon et Macron ».

Rémi Monti

 

 

 

Retrouvez les interviews politiques