Pour le dr. Anthony Fauci, les Etats Unis « ne reviendront peut-être jamais à la vie normale »

Le Sénat américain a mené hier plusieurs auditions de responsables gouvernementaux et a produit un tableau très noir de la situation sanitaire des Etats-Unis. Donald Trump, lui, multiplie les messages optimistes et veut déconfiner le pays au plus vite.

 

Le docteur Anthony Fauci, 79 ans et conseiller sanitaire de Donald Trump, a été placé en quarantaine 

Hier à Washington, pendant la première audition parlementaire d’une démocratie sous virus, l’équipe de scientifiques de la Maison-Blanche a juré de dire toute la vérité. On retiendra une image, celle d’un sénateur masqué avec son écharpe de cow-boy, interrogeant le docteur Fauci.

 

 

Ce docteur a conseillé 6 présidents sur les crises sanitaires et c’est lui qui suggère des solutions à Donald Trump. Mais le docteur Fauci a 79 ans, et face à l’épidémie et au virus qui est entré à la Maison-Blanche, il a été mis en quarantaine. Lors de cette audition, il nous invitait donc aussi à découvrir son salon, rempli de livres et papiers mal rangés, d’un homme visiblement passionné par son métier.

 

à lire aussi

 

On voyait aussi un autre sénateur avec un gant en plastique pointant de son doigt bleu ciel, en accusateur en chef, un responsable du gouvernement à travers un écran d’ordinateur. Au-delà de ses images, il y a aussi eu des réponses à des questions précises.

 

La Maison-Blanche a annoncé 40 à 50 millions de tests pour le mois de septembre

Quelles sont les conséquences d’un déconfinement trop tôt ? Pour le docteur Fauci, le plus grand problème est de préserver l’économie. Mais, il ne faut pas aller de l’avant pour aller de l’arrière et le docteur Fauci conseille de bien regarder les chiffres sur les 2 semaines après le déconfinement.

 

 

Quand un vaccin sera-t-il prêt ? Au début de l’hiver peut-être. Y aura-t-il aux Etats-Unis assez de tests ? Pour la Maison-Blanche, 40 à 50 millions de tests par mois, mais pas avant septembre. Alors, on retiendra des mots, des dates. Juin : 200.000 morts possibles en Amérique. Septembre : peut-être pas d’école, pas de rentrée. Décembre : peut-être un vaccin mais rien n’est certain.

 

à lire aussi

 

Pour le docteur Fauci, le virus ne pourra être complètement éradiqué et les Etats-Unis, au vu des connaissances actuelles, ne reviendront jamais peut-être à la vie normale. A la fin de cette audition extraordinaire, on se surprenait à Washington à regarder un peu plus le ciel et à écouter les oiseaux babiller.

 

Laurence Haïm

 

Retrouvez l’actualité du Classique