Coronavirus à la Maison-Blanche : Donald Trump est entré « dans une colère épouvantable »

Donald Trump va bientôt fêter ses 74 ans et semble s’inquiéter pour sa santé, après la découverte de deux cas de Covid-19 à la Maison-Blanche. Il a donc décidé d’une batterie de mesures sanitaires pour faire barrière au virus.

 

Le valet de Donald Trump et l’attachée de presse de Mike Pence, Katie Miller, testés positifs

Vendredi dernier, en apprenant que son valet avec été testé positif au Covid-19, le président Donald Trump est rentré dans une colère épouvantable. Selon nos informations, il a fait convoquer son équipe rapprochée et on entendait ses cris sortir du bureau ovale : « Vous êtes des irresponsables, des nuls, des débiles mentaux. Vous êtes incapables de me protéger efficacement ». Son valet, un militaire qui apportait tous les jours son déjeuner mais aussi ses Coca-Cola a été incité à quitter au plus vite la Maison-Blanche.

 

à lire aussi

 

Une Maison-Blanche, qui apprenait quelques heures plus tard aussi que l’attachée de presse du vice-président Mike Pence était positive. Celle-ci est mariée au conseiller en politique étrangère du chef de l’Etat, Stephen Miller, qui la semaine dernière avait été physiquement très proche de Donald Trump en étant assis à ses côtés dans la Situation Room, lors d’une réunion sur la sécurité du pays. Alors, le couple a été invité à ne pas revenir travailler à la Maison-Blanche.

 

 

Toute personne voulant rencontrer le président devra présenter un test négatif au coronavirus

Tout le week-end, Donald Trump a personnellement téléphoné à plusieurs personnes de la West Wing en leur demandant de travailler de chez eux, comme toute l’équipe de la First Lady, Melania Trump. Par ailleurs, sur ordre du président, les journalistes accrédités à la Maison-Blanche devront désormais se faire tester. Tous les jours, la porte-parole du président mais aussi son directeur de cabinet, le secrétaire général de la Maison-Blanche et sa conseillère spéciale devront également subir le même sort.

 

à lire aussi

 

Enfin, l’assistante de Donald Trump a pour mission de demander à toute personne qui a rendez-vous avec le chef de l’Etat et qui vient le voir de présenter sur papier un test montrant qu’elle est négative. Selon ses proches, Donald Trump, qui fêtera en juin prochain ses 74 ans, ne veut prendre aucun risque.

 

Laurence Haïm

 

Retrouvez l’actualité du Classique