Coronavirus: En Russie, des concerts pour… une personne

Afin d’allier confinement et spectacles, l’opéra de Perm a annoncé qu’il allait sélectionner chaque jour un spectateur, préalablement testé au coronavirus, un heureux élu qui aura le droit d’assister seul à la représentation dans la salle.

 

Un seul spectateur dans la salle, tiré au sort

« Le théâtre d’opéra et de ballet de Perm lance un projet anti-quarantaine », a annoncé sur son site internet cet opéra situé dans l’Oural, à plus de 1150 kilomètres à l’est de Moscou, qui a baptisé le projet « En tête-à-tête ». « A partir de fin mars, un spectateur pourra assister aux spectacles diffusés en ligne et c’est pour lui, et lui seul dans la salle, que tous les comédiens et musiciens vont jouer », précise le communiqué qui estime qu’« un spectacle digne de ce nom ne peut pas avoir lieu sans public ». L’heureux élu sera tiré au sort et devra passer un examen médical avant le spectacle, a précisé le metteur en scène Marat Gatsalov, cité dans le communiqué, qui a estimé que ce projet est « sans précédent dans l’histoire du théâtre. Nous sommes prêts à jouer des spectacles même pour une personne, parce qu’un spectateur est égal par sa valeur à une salle comble ».

À lire aussi

Officiellement, il y a à peine un peu plus de 250 cas positif en Russie

Le premier spectacle concerné par ce dispositif inédit sera l’opéra La Bohème de Giacomo Puccini proposé les 29 et 30 mars sous la direction du chef d’orchestre russo-grec Teodor Currentzis qui, de 2011 à 2019, a été le directeur musical de l’Opéra de Perm, fondé à la fin du 19ème siècle et devenu l’un des plus renommés de Russie.

À lire aussi

Des dizaines de théâtres et d’opéras à travers le monde, en Europe comme aux États-Unis, ont fermé ces derniers jours leurs portes au public, tout en continuant de présenter leurs concerts et spectacles, diffusés en ligne, devant des salles vides. En Russie, selon les bilans officiels du 20 mars, seuls un peu plus de 250 cas de Covid-19 ont été enregistrés (dont 3 dans la région de Perm) et le virus n’aurait fait qu’un mort.

 

 Philippe Gault (avec AFP)