Coronavirus : Des concerts solidaires sur internet

Musiciens et chanteurs, professionnels comme amateurs, multiplient les récitals au balcon ou dans leur salon pour apporter un peu de soutien aux personnes confinées, aux malades et au personnels exposés. Depuis ce week-end des orchestres renommés proposent sur les réseaux sociaux des concerts dématérialisés.

 

«  Bella ciao » par solidarité avec l’Italie

C’est par visioconférence que l’Orchestre du Théâtre National de Belgrade (Serbie) a interprété et mis en ligne vendredi sur les réseaux sociaux le célèbre « Bella ciao », en hommage à tous ceux qui résistent en Italie face à la pandémie de Covid-19. Ce chant de révolte qui célèbre l’engagement dans le combat mené par les résistants pendant la Seconde Guerre mondiale et qui a toute sa place dans les cœurs des Italiens au moment où le pays reste le plus touché en Europe avec plus de 5400 morts à ce jour. L’originalité de l’interprétation de l’Orchestre du Théâtre National de Serbie réside dans le fait que les musiciens, confinés chez eux, ont joué chacun dans son coin, par visioconférence mais sous la direction du chef d’orchestre Andrea Solinas qui avait revêtu, même dans cette circonstance, sa queue-de-pie d’apparat.

 

À lire aussi

 

Concerts en visoconférence et Skype-orchestres

La veille, jeudi 19 mars, l’Orchestre philharmonique de Rotterdam avait enclenché le phénomène du concert dématérialisé en jouant puis partageant une interprétation de la 9e  Symphonie de Beethoven. Une vidéo dans laquelle, les musiciens de l’orchestre néerlandais, confinés chez eux mais réunis sur Skype, ont partagé ensemble leur passion, leur talent et leur solidarité en jouant le final du chef d’œuvre du compositeur allemand. Un message émouvant qu’ils souhaitaient faire partager à tous ceux qui sont touchés d’une manière ou d’une autre par la pandémie de coronavirus :  « De nous, pour vous. Nous nous adaptons à une nouvelle réalité. Les forces créatives nous aident, réfléchissons en dehors des sentiers battus et utilisons l’innovation pour garder notre connexion et la faire fonctionner ensemble. Parce que si nous le faisons ensemble, nous réussirons ».

 

Ce week-end, à l’instar de l’initiative française du #20honapplaudit qui consiste à applaudir depuis sa fenêtre ou son balcon tous ceux qui continuent de travailler malgré le confinement imposé, des musiciens allemands et néerlandais ont lancé l’opération #OdeAnDieFreude. À 18h, ceux qui veulent sont appelés à jouer et diffuser une interprétation de L’ode à la joie de Beethoven, l’hymne européen qui, rappelons-le, dans les paroles de Friedrich Schiller, appelle à ce que « Tous les hommes deviennent frères ».

Philippe Gault