Coronavirus : Broadway tente de faire rêver, malgré l’annulation des spectacles jusqu’en 2021

A Broadway sur les trottoirs vides, devant les théâtres éteints, on peut voir, en cette période de crise du coronavirus, des affiches avec ces mots écrits en très gros : « Appelez l’être aimé, même avec un masque, embrassez-moi, embrassons-nous masqués ». Des messages d’amour lumineux écrits en plusieurs langues pour dire aux fans de Broadway : Tenez-bon.

 

Les comédiens Jeremy Jordan et Chad Kimball lancent des messages positifs

Le puissant syndicat de Broadway a officiellement confirmé que tous les shows étaient annulés jusqu’à début 2021. Mais au lieu de se plaindre, le monde de Broadway fait face. Jeremy Jordan, adulé par le public de Broadway écrit sur les réseaux sociaux : « avec ce qui se passe aux Etats-Unis, je ne suis pas surpris. Ça fait mal, oui, mais sachez que nous, les artistes, nous reviendrons, et ce sera meilleur, plus spectaculaire, plus grand, nous serons là ». Chad Kimball, de la comédie musicale « Un Violon sur le toit », s’est fait photographier sur le toit de sa maison, et a posté : « avec bonheur je suis là, pour réparer les choses, et un jour, je descendrai, pour à nouveau être sur scène ».

 

 

A lire aussi

 

 

D’autres artistes, des techniciens, demandent sur les réseaux sociaux des débats virtuels, pour plus de diversité à Broadway. C’est le moment, disent-ils, de repenser à un nouveau monde artistique, un monde à refaire. Partout, des shows virtuels s’organisent, des opéras auront quand même lieu cet été, des campagnes de financement aussi pour que le monde artistique de Broadway puisse continuer à faire rêver. Broadway qui fait preuve d’une incroyable énergie de survie à New York.

 

Laurence Haïm

 

Retrouvez l’actualité du Classique