Sosie de Xi Jinping, le baryton chinois Liu Keqing est censuré sur TikTok

Ressemblant très fortement au président chinois Xi Jinping, Liu Keqing est un chanteur lyrique réputé. Vivant en Allemagne, il n’a jamais été signalé comme activiste ou opposant au régime de Pékin. Pourtant les autorités chinoises ont exigé la fermeture de son compte sur le réseau social TikTok.

 

Xi Jinping et Liu Keqing se ressemblent tellement que le chanteur est accusé de « violation de l’image » sur TikTok

Même taille (1m81), même corpulence, même forme de visage aux traits épais, même texture de cheveux, même voix grave et à peu près le même âge (67 ans pour le président chinois et 63 pour le chanteur), il n’en fallait pas plus pour que les responsables chinois du réseau social en vogue TikTok (Douyin en Chine) ferment à nouveau le compte de Liu Keqing, accusé de trop ressembler… à Xi Jinping, le président de la République Populaire de Chine.

A lire aussi

 

C’est la 3fois depuis 2019 que le baryton voit son compte TikTok clôturé pour « violation de l’image ». « À chaque fois », a-t-il expliqué au New York Times « Je dois fournir mes documents d’identification et attendre l’approbation des responsables pour pouvoir rouvrir mon compte. Je ne comprends pas. Peut-être que le pays a des problèmes de sécurité ». Pourtant, Liu Keqing n’y a jamais rien publié de répréhensible, sinon apparemment, depuis 3 ans, des selfies de plus en plus nombreux en raison de cette troublante ressemblance qui semble agacer en haut lieu.

 

 

Liu Keqing, spécialiste du bel canto, a chanté au Carnegie Hall

La plupart des messages que Liu Keqing poste sur son compte TikTok concernent essentiellement son activité musicale, des tutoriels pour la pratique du chant, particulièrement le bel canto, et des exercices d’échauffement de la voix dont raffolent ses 300 000 « followers ». Ce baryton, né à Pékin, peut s’enorgueillir d’une belle carrière de chanteur lyrique depuis 47 ans. Formé aux États-Unis et en Suisse, il a obtenu de nombreux prix internationaux (Grand Prix Maria Callas, Concours international d’Opéra Pavarotti…), fut chanteur soliste du Staatsoper de Vienne et a chanté les 1ers rôles de plus de 50 opéras sur toutes les scènes du monde, y compris le Carnegie Hall en 1999 avec l’Orchestre philharmonique de New York.

A lire aussi

 

Depuis quelques années, Liu Keqing réside à Berlin et se consacre surtout à l’enseignement et à l’orchestre qu’il a créé en Chine, une des 1ères formations privées du pays. Certains observateurs l’ont surnommé « Le nouveau Winnie L’ourson », du nom du personnage de dessin animé américain, censuré en Chine depuis que des internautes chinois ont comparé le petit ours potelé au président Xi Jinping.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique