Coronavirus : 60.000 personnes auraient été sauvées grâce au confinement en France – La Revue de Presse de David Abiker

Une étude sur le coronavirus annonce une bonne nouvelle. Selon l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, 23% de la population aurait été infectés par le coronavirus et 60.000 personnes seraient décédées sans le confinement en France.

L’historien Maxime Tandonnet s’interroge dans Le Figaro sur la légitimité du confinement

C’est dans la newsletter matinale du Monde. La France a évité plus de 60.000 morts de plus grâce au confinement, selon des épidémiologistes de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique. Si le virus avait suivi son cours normal sans confinement, 23 % de la population aurait été infectée, 670.000 patients auraient eu besoin d’être hospitalisés et 140.000 cas graves auraient eu besoin de réanimation. Il aurait fallu 30.000 lits de réanimation et on aurait donc perdu 60.000 personnes.

 

à lire aussi

 

Alors évidemment, avec des si… on obtient d’excellents résultats. Au moins, cela confirme que l’absence de confinement tue et cela répond en partie à l’interrogation de l’historien Maxime Tandonnet, qui dans les pages débats du Figaro, se demande si le confinement est légitime.

 

 

C’est très bien les tribunes philosophique, qui nous explique que vivre c’est mourir et qu’il faut en finir avec le confinement, mais elles sont en général signée par des gens bien portants. Alors bon…

 

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique