Christian Lacroix couronnera les débutantes du bal de l’opéra de Vienne 2020

72 cristaux de couleur claire, avec trois éclats de pierres en forme d’étoile et une ligne de cristaux circulaires décorant la base c’est l’ornement des diadèmes, créés par le styliste français en collaboration avec Swarovski, que porteront les débutantes du célèbre bal qui sera donné le 20 février à l’opéra d’État de Vienne.

Des princesses aux reines de la nuit

Comme tous les ans à la même époque, vers 22 heures, le président de la république autrichienne fera son entrée dans la majestueuse salle du Staatsoper de Vienne puis l’orchestre attaquera les 1ères mesures accompagnant des dizaines de jeunes gens qui feront, bras dessus bras dessous leur entrée dans « le monde ». À cette occasion les demoiselles participantes porteront, comme la tradition l’exige, un précieux diadème signé cette année Christian Lacroix. Le styliste français succède à de grands créateurs tels Karl Lagerfeld, Donatella Versace ou Dolce & Gabbana qui ont eux aussi signé ces délicates parures avec Swarovski, partenaire du bal de l’opéra de Vienne depuis les années 50. Sur recommandation de la direction du Staatsoper, Christian Lacroix s’est inspiré de La reine de la nuit de La Flûte enchantée pour concevoir le design de cette tiare. «Je me suis senti vraiment honoré quand on m’a demandé de concevoir un diadème pour le bal de l’Opéra de Vienne. J’ai toujours aimé travailler avec des cristaux dans la mode et dans mes projets de ballet: sans les cristaux de Swarovski, ces costumes de spectacle n’auraient jamais été les mêmes. Pour ce bal, je me suis inspiré des étoiles de la nuit et du personnage de Mozart pour créer quelque chose de spécial pour les débutantes. J’espère que tous ces diadèmes tournoyant créeront des constellations dynamiques étonnantes qui sublimeront ces jeunes reines de la nuit ! » a-t-il déclaré. Pour Maria Großbauer, organisatrice du bal « Cette reine des étoiles est une femme spéciale: mystique, magique et brillante, mais aussi forte, puissante et dangereuse. Avec ce diadème, toutes les débutantes deviendront des reines de la nuit. La tiare étincellera sur leur tête et sera le symbole de la force et de la confiance en soi, ce que je souhaite sincèrement à ces jeunes femmes ».

 

 

Christian Lacroix, entre défilés et scènes musicales

Tout le monde connaît les créations de Christian Lacroix dans le monde de la mode et de la haute-couture pour la maison Jean Patou puis pour sa propre marque à partir de 1987. On sait moins que le styliste arlésien fréquente, habille et décore de grands spectacles théâtraux et musicaux depuis une trentaine d’années. Régulièrement appelé sur des productions à la Comédie Française, il collabore de plus en plus souvent avec les plus grandes productions lyriques, avec l’Opéra de Paris (notamment  Tarnished Angel en 1987, Shéhérazade en 2001, La Source en 2011, Palais de cristal et Daphnis et Chloé en 2014, Le Songe d’une nuit d’été en 2017), l’opéra de Sarrebruck (Tannhäuser en 2015), l’opéra de Vienne déjà, à l’occasion du concert du nouvel an depuis 2014, l’Opéra-Comique avec « Le postillon de Longjumeau » au printemps dernier ou l’opéra de Liège pour Il Puritani en juin dernier. Des collaborations remarquées et saluées par ses commanditaires, comme Dominique Meyer, le directeur du Wiener Staatsoper (futur directeur de la Scala de Milan): « Je suis particulièrement heureux que Christian Lacroix travaille avec nous. Passionné et connaisseur de notre univers, il a participé à plusieurs grandes productions internationales d’opéra, notamment lorsque j’étais directeur général du Théâtre des Champs-Élysées. Il y a une belle et forte connexion avec nous ».

C’est d’ailleurs sur la scène du Théâtre des Champs Elysées, du 26 novembre au 8 décembre 2019, puis à Nancy qu’on pourra bientôt voir les costumes créés par Christian Lacroix pour la 1ere mise en scène lyrique du réalisateur américain James Gray qui proposera « Les noces de Figaro », produites par l’Opéra national de Lorraine.

 

Philippe Gault 

 

Retrouvez l’actualité du Classique