Burkini : «Il ne faut aucun accommodement» Valérie Pécresse 

Valérie Pécresse – Présidente de la région Ile-de-France – était l’invitée politique ce lundi 24 juin de Guillaume Durand, à 8h15. Elle considère que le port du burkini est une « provocation » qui ne doit faire l’objet « d’aucun accommodement ».

 Canicule : des bus climatisés et une politique de revégétalisation en Ile-de-France 

Selon la présidente de la région Ile-de-France, cette canicule révèle qu’il faut non seulement lutter contre le réchauffement climatique mais qu’il faut également « s’adapter à ses périodes paroxystiques climatiques de grandes sécheresses ».  

« Nous avons un objectif de 500 hectares plantés d’ici fin 2021 » a annoncé ce matin Valérie Pécresse. En cette période de fortes chaleurs, la présidente de la région Ile-de-France a insisté sur la nécessité de créer des « ilots de fraicheur » dans les villes qui sont trop « bétonnées » . Elle a expliqué que 250 hectares avaient déjà été plantés. Elle encourage tous les maires de France à mener cette politique de re-végétalisation du territoire à  l’approche des élections municipales : « J’espère que tous les candidats en France auront à coeur cette revégetalisation des centres-villes et notamment des quartiers populaires ». Elle conclut : « Il faut remettre de l’eau et du vert dans tous les quartiers, notamment populaires ». 

« La région a pris des dispositions dans l’un de ses champs de compétence majeurs : les transports. » a déclaré Valérie Pécresse. Dans ce contexte de canicule, la présidente de la région Ile-de-France a annoncé que des bus climatisés allait être mis en circulation. Elle a indiqué que l’expérience voyageur en période de fortes chaleurs était « épouvantable » et que la précédente mandature des Verts était à l’origine de l’absence de climatisation en raison d’une surconsommation d’énergie.  Elle a précisé néanmoins que la transition vers des transports climatisés se ferait de manière progressive : « C’est petit à petit seulement que nous remplaceront le parc des 15 000 bus franciliens ». 

 

Burkini : « Il ne faut aucun accommodement » 

« Il ne faut accommodement avec le Burkini » a réagi Valérie Pécresse à propos Des femmes en burkini qui ont investi une piscine à Grenoble. Elle estime qu’il s’agit d’une « provocation ».  Elle a détaillé les différents points de la réglementation prise dans sa région : les raisons d’hygiènes, de sécurité et celles d’ordre public. « Si on autorisait le burkini, toutes les jeunes filles des quartiers populaires se baigneraient couvertes d’ici quelques années pour préserver leur réputation » a expliqué la présidente de la région Ile-de-France 

 

Arthur Barbaresi 

Plus d’article de l’invité politique de Guillaume Durand :