Breonna Taylor : l’hommage de l’Orchestre de Louisvillle et du chanteur Davone Tines

Le week-end dernier, l’Orchestre de Louisville a ouvert sa saison d’automne d’une manière peu habituelle. Lors d’un concert virtuel, les musiciens et notamment le baryton-basse Davone Tines ont rendu hommage à Breonna Taylor, afro-américaine tuée par des agents de police en mars dernier.

 

Teddy Abrams, le directeur de l’Orchestre de Louisville, veut faire corps avec le mouvement Black Lives Matter

Après plusieurs mois d’arrêt, l’Orchestre de Louisville a lui aussi fait sa rentrée ce samedi 3 octobre. Ce retour sur la scène n’est pas ordinaire, puisque le concert donné était virtuel. Mais la particularité de cette rentrée est surtout à mettre en lien avec l’atmosphère tendue qui règne dans la plus grande ville de l’Etat de Kentucky depuis quelques mois. Breonna Taylor, afro-américaine de 26 ans a été tuée la nuit du 12 au 13 mars de 8 balles dans le corps par des agents de police à Louisville alors qu’elle dormait. Cet événement a déclenché de nombreuses manifestations dans la ville, alimentées par la non condamnation des policiers ayant tiré sur la jeune femme.

A lire aussi

 

Dans un entretien pour Vogue, Teddy Abrams, directeur de l’Orchestre se confie sur le rôle et l’impact qu’il veut donner à son institution pour « servir la communauté, plutôt que de penser à ce que nous pourrions lui vendre ». Alors que les grandes institutions classiques sont critiquées pour leur manque de diversité raciale, Teddy Abrams a voulu faire corps avec la contestation. Il a donc invité le célèbre chanteur Davone Tines et lui a donné carte blanche.

 

Davone Tines, un artiste engagé

Ce chanteur d’opéra afro-américain et homosexuel est décrit par Le Los Angeles Times comme un «chanteur d’une immense puissance ». Cet artiste engagé donne à son œuvre une dimension politique. Elevé en Virginie, diplômé de Harvard et de la Juilliard School, il a toujours exploré l’identité raciale dans son travail. En 2017, il participe à la création de Where you there, un cycle de chansons sur la brutalité policière.

A lire aussi

 

Dans une interview à la radio américaine WFPL, l’artiste se confie sur les objectifs et le rôle que lui confèrent son statut. Il dit vouloir parler à la nation en ces temps sombres et confus : « Une des seules choses qui peut combler le vide de cette obscurité est l’art, le son, un endroit où les gens sont autorisés à libérer leur esprit et à s’engager d’une manière qui ne soit pas une rhétorique ou un bombardement de nouvelles », a-t-il déclaré. « La musique peut vraiment être un moyen de se connecter et de changer« .

 

Jessy Montgomery, Samuel Barber, Caroline Shaw au programme

Teddy Abrams lui a donc laissé une grande liberté dans sa performance samedi soir. Davone Tines a proposé des œuvres de Jessy Montgomery, Samuel Barber et Caroline Shaw.
Mais le concert a été marqué par Vigil, composition du chanteur, en hommage à Breonna Taylor.

La mélodie, inspirée du gospel, se superpose à un piano rappelant l’esthétique aquarelle de Fauré. Sur cette mélodie, le chanteur utilise les mots suivants « Là où les ténèbres sont, nous apporterons la lumière ». « Avez-vous bien dormi cette nuit ? » nous demande la vidéo avant de nous rappeler brutalement le sort terrible de Breonna Taylor. Davone Tines, les larmes aux yeux dans la vidéo a chanté pour la première fois sa pièce en live, dans la ville natale de la jeune femme.

Antoine Mouly

 

Retrouvez l’actualité du Classique