« Musiciens, changez de métier » : Tollé autour des propos de Rishi Sunak, le ministre des Finances britannique

Alors qu’une récente étude indiquait qu’un tiers des musiciens professionnels britanniques ont l’intention d’abandonner complètement leur carrière en raison des difficultés financières auxquelles ils sont confrontés depuis le début de la pandémie de coronavirus, Rishi Sunak le Chancelier de l’échiquier, au lieu de les rassurer, leur conseille de chercher du travail dans d’autres secteurs.

400 musiciens britanniques ont manifesté en musique devant Westminster

Près de 400 musiciens britanniques, parmi lesquels la célèbre violoniste écossaise Nicola Benedetti, la clarinettiste Emma Johnson ou le violoncelliste Bill Barkley, ont manifesté ce matin devant le Palais de Westminster, siège du Parlement à Londres. Ils ont interprété 20 secondes du morceau « Mars », extrait des Planètes de Gustav Holst. 20 secondes correspondant au maximum de 20% de soutien financier auquel les musiciens indépendants peuvent prétendre de la part du gouvernement.

A lire aussi

 

Une manifestation symbolique, en réaction au plan d’économie que vient d’annoncer le gouvernement. Il ne compte pas augmenter les 1,5 milliards de livres d’aide d’urgence débloqués pour la relance du secteur culturel au Royaume-Uni. De plus, les aides à l’emploi annoncées seront exclusivement réservées aux personnes ayant un emploi « viable », ce qui exclut de fait les travailleurs indépendants.

Pour Rishi Sunak « Chacun doit trouver des moyens de s’adapter à la nouvelle réalité »

Les déclarations du chancelier de l’échiquier (ministre des finances), ce matin à ITV ne vont certainement pas apaiser la situation. Interrogé sur la situation précaire des artistes, Rishi Sunak a, en effet, déclaré « Je ne peux pas prétendre que tout le monde puisse faire exactement le même travail qu’il faisait au début de cette crise. Chacun doit trouver des moyens de s’adapter et de s’ajuster à la nouvelle réalité ». Une prise de position qui fait douloureusement écho à l’enquête, menée auprès des membres du syndicat Musicians’ Union, qui révélait le mois dernier que 34% d’entre eux envisageaient d’abandonner complètement la profession en raison des difficultés financières auxquelles ils sont confrontés depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Les réactions ne se sont pas fait attendre, notamment sur les réseaux sociaux.  Ainsi sur Twitter, Liam Gallagher (ex-Oasis) a publié un message sans nuance : « Alors comme ça vous, les stupides du gouvernement, dites aux musiciens et aux autres artistes de se recycler, de trouver un autre travail et de devenir d’énormes c…ds comme vous ». Dans la même veine, le chanteur Boy George (ex-Culture Club) propose lui de «  Ramener quelques-uns des groupes de métal les plus sonores juste devant le Parlement ou, mieux, juste devant chez Rishi Sunak, pour jouer à fond jusqu’à ce qu’il accepte de changer de métier ». En termes plus policés, mais tout aussi sévères, le chef d’orchestre Tim Anderson interpelle ainsi le ministre : « Vous dites que vous vous souciez des arts, mais il n’y aura pas d’art sans les artistes et les indépendants que vous échouez lamentablement à soutenir ».

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique