Bernard Cazeneuve invite le président Macron à s’exprimer sur la laïcité

Bernard Cazeneuve, ancien premier ministre et ministre de l’Intérieur de François Hollande, était l’invité de Guillaume Durand ce jeudi 24 octobre 2019, à 8h15. Dans son dernier livre A l’épreuve de la violence, il revient sur les attentats tragiques de 2015. Il a également dénoncé une instrumentalisation de la politique migratoire et invite Emmanuel Macron à s’exprimer avec clarté sur la laïcité.

Laïcité : Bernard Cazeneuve appelle le président Macron à mettre un terme à « ces débats malsains »

« J’invite le président de la République, dont je connais l’attachement aux principes de la République, à s’exprimer sur la question de la laïcité de telle sorte qu’on mette fin à ces débats malsains » a lancé ce matin Bernard Cazeneuve.  L’ancien Premier ministre sous la mandature de François Hollande a fait part de ce qu’il pensait de l’orientation politique actuelle sur le sujet. Il estime qu’on dit « tout et n’importe quoi sur la laïcité et notamment sur les textes qui la fondent ». En conséquence, il appelle le chef de l’Etat à convoquer les « notions républicaines » avec « la plus grande clarté » afin de lutter contre « l’instrumentalisation » de la politique migratoire.

 

Immigration : « il n’y a pas de crise migratoire »

« Nous n’avons pas besoin de convoquer la question migratoire comme elle a été convoquée dans le débat public alors qu’il n’y a pas de crise migratoire » a déclaré Bernard Cazeneuve. Il a expliqué que la meilleure manière de traiter le sujet était « d’agir sans instrumentalisation ». « La politique migratoire est une politique qui doit conduire la France à accueillir ceux qui doivent l’être et à le faire sans ostentation mais à le faire bien ». Il a également rappelé son désaccord avec la loi Asile-immigration, votée l’année dernière. Il a enfin rappelé son action de démantèlement de réseaux de passeurs à Calais

A lire aussi

 

 

Attentat 2015 : « J’ai puisé beaucoup de force dans la dignité et le comportement des Français » 

« J’ai puisé beaucoup de force dans la dignité et le comportement des Français qui n’ont jamais cédé à la stratégie de confrontation à laquelle certaines organisations politiques les invitaient » a déclaré Bernard Cazeneuve. Dans son ouvrage A l’épreuve de la violence, il revient sur son expérience de ministre de l’Intérieur durant la période des attentats de 2015. « Le 11 janvier était le témoignage d’une nation qui voulait consacrer son unité et son indivisibilité autour des valeurs de la République et dire que, malgré la violence extrême qu’elle venait de subir, elle avait décidé de rester attachée aux valeurs de laïcité, de fraternité, de solidarité : tout ça me dictait un comportement « 

 

Présidentielle 2022 : Bernard Cazeneuve, le candidat de la gauche ?

« Il faut reconstituer un espace à gauche (…) une force qui soit à la fois soucieuse de l’environnement, de justice sociale, ardemment républicaine, et absolument européenne. C’est difficile, et c’est parce c’est difficile que ça m’intéresse de le faire sur le plan idéologique, intellectuel et politique  » a t-il expliqué. Il n’a pas cependant signifié qu’il serait candidat à la présidentielle à gauche en 2022. On peut néanmoins noté qu ‘il a déclaré qu’il n’avait « jamais fui ses responsabilités »

Retrouvez l’intégralité de l’interview en vidéo : 

 

Arthur Barbaresi 

 

Plus d’articles de l’invité politique de Guillaume Durand