L’immigration est surtout traitée de manière « émotionnelle » estime Dacian Ciolos

Dacian Ciolos, président de Renew Europe, était l’invité de Guillaume Durand ce mardi 17 septembre 2019, à 8h15. L’ancien Premier ministre roumain estime que la question migratoire est surtout traitée de manière « émotionnelle ». Il préconise une approche plus « pragmatique » pour parler des « bienfaits de l’immigration »

 

Immigration : revoir les accords de Dublin et agir avec pragmatisme

« La question migratoire a malheureusement été traitée de manière émotionnelle » a déploré ce matin le président de Renew Europe, groupe politique centriste au sein du Parlement européen. Dacian Colos préconise une approche plus « pragmatique » et appelle à l’adoption de nouvelles dispositions législatives. En effet, il considère que les accords de Dublin doivent être « revus » car ils ne sont plus « adaptés aux réalités d’aujourd’hui ». L’ancien Premier ministre roumain explique par ailleurs qu’il faut un renforcement des capacités de contrôle des pays les plus concernés par la pression migratoire : « A raison, les pays du sud sont laissés pour comptes » . Il a rappelé que traditionnellement l’Europe était une « terre d’accueil et d’ouverture » mais que l’un des principaux enjeux était l’intégration des populations aux pays d’accueil. « Nous ne devons pas laisser la question de l’immigration aux populistes qui savent très bien exprimer ce qui ne marche pas mais sans proposer des solutions » a prévenu Dacian Ciolos.

Brexit : Une coopération inévitable

« Cette décision de partir sans un accord est dommageable pour l’UE mais surtout pour le Royaume-Uni » a regretté le président de Renew Europe. Il a cependant précisé que l’Europe restait ouverte à un accord. « Même si le Royaume-Uni va sortir de l’Union européenne, géographiquement : il va rester là où il est. On ne pourra pas éviter une coopération, on en a besoin et nous le souhaitons. » a-t-il affirmé. 

Arthur Barbaresi