Flambée des prix de l’énergie : Les Français font confiance au photovoltaïque

istock

L’autoconsommation solaire séduit de plus en plus de Français. Les panneaux photovoltaïques sont une solution écologique et permettraient de ne plus subir l’augmentation des prix de l’électricité.

Le surplus d’électricité non consommé est revendu à EDF au tarif de 10 centimes le kilowattheure

L’autoconsommation solaire est en plein boum en France. On observe une augmentation de 60% des raccordements en un an. Désormais, 160 000 foyers ont des panneaux photovoltaïques sur leur toit pour pouvoir produire leur propre électricité. Cette hausse est liée notamment au renchérissement des prix de l’énergie. En effet, pour Anne, une habitante du Val d’Oise en région parisienne, réduire sa facture d’électricité était l’un des objectifs prioritaires : « c’était avant tout une démarche écologique grâce à l’exploitation d’une énergie renouvelable. Cela permet également d’anticiper une pénurie d’électricité auquel cas il sera bon d’être en autoconsommation ». Depuis le 10 mars dernier, elle a donc des panneaux sur son toit : « on a fait mettre 9 modules avec micro-onduleurs. Ils sont installés sur le toit côté sud. Cela suffit amplement pour une petite maison ». Le coût de l’installation revient tout de même à 9990 euros. Avec une aide d’un peu plus de 1000 euros, c’est la moyenne en France, elle espère rentabiliser ses panneaux en 7 ans.

A lire aussi

 

Elle pense également, après quelques semaines d’utilisation, pouvoir faire baisser sa facture de 30 à 50% : « on a une application sur le portable qui permet de voir en temps réel ce qui est produit, ce que l’on consomme et ce qui a été externalisé. On peut donc gérer les dépenses énergétiques du quotidien par rapport à l’électricité qu’on a pu stocker ». Il faut également noter que le surplus d’électricité non consommé est revendu à EDF au tarif de 10 centimes le kilowattheure. Cela lui a rapporté le mois dernier 33 euros supplémentaires. Une autoconsommation ajoutée au rachat du surplus, c’est le modèle choisi par la grande majorité des français qui installent des panneaux chez eux.

 

« Le photovoltaïque est un pari presque sans risque »

Selon Audrey Zermati, directrice de la stratégie du groupe Effy, ils sont nombreux, comme Anne, à s’être lancés ces derniers mois : « il est vrai que sur un an par rapport à avril 2021 on constate une augmentation de 70%. Une première vague est venue du fait des annonces gouvernementales sur la hausse des prix de l’électricité. Ensuite, les problèmes énergétiques liés à la guerre en Ukraine sont venus accentuer cet engouement ». 160 000 foyers sont donc en autoconsommation. Si ce chiffre augmente, cela reste peu.

A lire aussi

 

En effet, le potentiel est bien plus important selon Mélodie de l’Epine coordinatrice du pôle photovoltaïque de l’association spécialisée Hespul : « on peut faire beaucoup plus. Il n’y a pas de limites techniques sur le nombre de foyers que l’on peut équiper avec du photovoltaïque. Les coûts d’installation baissent chaque année. Afin de se prémunir des hausses du prix de l’électricité, ce système est un pari presque sans risque ». A moins d’avoir uniquement des toits orientés nord ou très ombragés, l’installation peut être rentable pour tous les particuliers. D’autant que les arnaques qui s’étaient multipliées il y a quelques années ne sont plus un sujet. Depuis, la filière s’est assainie selon les acteurs du marché. Les professionnels estiment que l’on pourrait faire beaucoup plus et plus vite, par exemple en jouant sur la TVA, ou en simplifiant les démarches administratives nécessaires à l’installation de panneaux photovoltaïques.

Baptiste Gaborit 

Retrouvez 3 minutes pour la planète