Noël : Les adultes aussi raffolent des jouets !

istock

Le jouet est à la une du Parisien-Aujourd’hui en France, ce jeudi 23 décembre. Selon le journal, 1 jouet sur 5 vendu à Noël est destiné à des adultes. C’est la tendance kidulte synthèse de kid et de l’adulte. On a 30 ans mais on s’autorise la régression.

Honor of Kings, Roblox, Pokémon GO, voilà des jeux à jouer sur votre smartphone dont les revenus vont dépasser le cap du milliard de dollars

Les confinements et le Covid y sont pour quelque chose dans cet engouement des adultes pour les jouets. Le jouet pour les grands représente un marché de 720 millions d’euros, en croissance depuis 10 ans de 24 %. Cela peut être un jeu de société transformé en jeux d’apéro, puzzle, jeux de construction. Voici un exemple avec Olémains ! d’abord lancé sur internet ou il a été téléchargé 1 millions de fois, ce jeu consiste a mimer un mot ou une expression en tachant de les faire deviner. Et les adultes ne font pas que jouer aux cartes ou à des jeux de société.

A lire aussi

 

Ils achètent les jouets dont ils rêvaient enfant : le bouclier de Captain America, la boîte Playmobil, la boîte de Lego pour construire une basket Adidas, le robot Goldorak de 69 cm, ca vous rappelle des souvenirs. Vous lirez aussi dans Les Echos supplément High Tech et Médias que l’année 2021 a été une année record pour les jeux vidéo sur mobile. Et là j’entre en terre inconnue mais je vous donne trois exemple : Honor of Kings, Roblox, Pokémon GO, voilà des jeux à jouer sur votre smartphone dont les revenus vont dépasser le cap du milliard de dollars. C’est vous dire si pendant le Covid le monde joue.

 

Crocs : Il y a l’effet confinement mais aussi l’influence des stars, et la nostalgie

2021 c’est aussi le grand retour de la chaussure la plus moche du monde, les crocs, ces sabots en plastique aux couleurs exubérantes portés en leur temps par Roselyne Bachelot. Le très influent site internet Vice revient sur les ventes records de l’année 2021 : + 93 % de crocs vendues dans le monde en juin. Là encore il y a l’effet confinement mais aussi l’influence des stars qui ont ressorti ces horreurs du placard, et puis la nostalgie. L’autre explication c’est que les sabots multicolores sont devenu des accessoires hybrides : pantoufles au saut du lit, on les garde pour aller faire des courses, on télétravaille avec et quand vient l’été on part à la plage en crocs. L’hybridation des comportements, c’est une tendance liée au télétravail qui fait la une des Echos. On n’en a pas fini avec ni avec le télétravail ni avec le mauvais goût, la marque pourrait doubler ses ventes de crocs d’ici 2026.

David Abiker

Retrouvez la Revue de presse