Messi, un investissement pour le PSG qui pourrait rapporter gros au club

Lluís/wikimedia commons

Lionel Messi a foulé pour la première fois une pelouse de Ligue 1, hier soir, au stade Auguste-Delaune de Reims. Des débuts marqués par une victoire 2 à 0 de sa nouvelle équipe, le PSG, et surtout des premiers pas scrutés dans le monde entier.

La Messimania a gagné la planète football

130 journalistes français, mais aussi étrangers, ont fait le déplacement pour l’évènement. Un raz-de-marée comparé aux 15 reporters habituels pour un match de Ligue 1, signe d’une Messimania qui a gagné la planète football. Un véritable événement sportif, mais aussi une pépite financière pour le PSG. Son salaire tourne autour de 60 à 70 millions d’euros bruts par an pour un contrat de 2 ans, avec une année supplémentaire en bonus : un investissement massif, certes, mais qui pourrait rapporter gros au club de la capitale, sportivement, mais aussi financièrement. Lionel Messi est une légende et surtout la promesse de revenus pour le PSG, selon l’économiste Pierre Rondeau : « le club pourrait espérer une bonification de ses recettes marketing, sponsoring et merchandising. Au niveau de la billetterie, malheureusement le prix des places pourrait augmenter ».

A lire aussi

 

Lionel Messi va mécaniquement rapporter de l’argent à l’état français, à travers la TVA

Les recettes du Parc des Princes pourraient ainsi bondir de 20%. Et si le PSG fait un beau parcours en Ligue des Champions, il pourrait en cas de victoire empocher un chèque de 140 millions d’euros, le retour sur investissement serait garanti. Mais au-delà du PSG, l’Etat aussi se frotte les mains. Les charges de son salaire XXL devraient rapporter environ 40 millions d’euros par an : « toute l’économie générée autour de Lionel Messi va mécaniquement rapporter de l’argent à l’état français, à travers la TVA », explique Pierre Rondeau, « sur 3 ans, on peut supposer qu’il rapportera a minima 150 millions d’euros, pour un seul joueur ! ». Une oubliée par l’effet Messi :la ligue 1. La présence de la star ne remplira que peu les caisses des autres clubs français, c’est une question de timing. Mickaël Terrien, économiste du sport, souligne que « les droits audiovisuels ayant déjà été vendus, il y aura très peu de gains pour l’ensemble des clubs de la ligue 1, d’un strict point de vue financier. Evidemment, sur le plan sportif, l’analyse est forcément différente ». Reste à savoir, pour le PSG, si l’effet Messi ne sera que financier, ou si le sextuple ballon d’or est également un super investissement sportif.

Eric Kuoch

Ecoutez le reportage d’Eric Kuoch : 

 

Retrouvez l’actualité du Classique