Très diminué, le chef d’orchestre Seiji Ozawa dirige un concert diffusé en direct dans l’espace

À l’initiative de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale, un concert dirigé par Seiji Ozawa a été a été diffusée en direct dans l’espace, pour l’astronaute Koichi Wakata qui séjourne dans la Station Spatiale Internationale. Une performance qui a ému aux larmes l’immense chef d’orchestre japonais.

Seiji Ozawa n’avait pas dirigé son orchestre du SKO depuis 4 ans

Dans le cadre du projet One Earth Mission avec l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale, Seiji Ozawa est revenu, le 23 novembre, diriger à Matsumoto l’orchestre Saito Kanen (SKO) qui a interprété l’ouverture d’Egmont de Ludwig van Beethoven. Une représentation diffusée en direct dans l’espace vers la Station Spatiale Internationale (ISS) dans laquelle séjourne, depuis le 5 octobre, l’astronaute japonais Koichi Wakata. 

A lire aussi

 

Une performance particulière et émouvante pour Seiji Ozawa qui revenait, pour la 1ère fois depuis 4 ans, diriger le SKO qu’il avait fondé en 1984. À cette occasion, le légendaire chef d’orchestre était accompagné par sa fille Seira qui travaille pour la promotion de la formation. Très affaibli par la maladie depuis 2010, Seiji Ozawa, 87 ans, qui se déplace en fauteuil roulant, n’a pu retenir ses larmes à l’issue du concert, qu’il a dirigé sans partition, submergé par l’émotion. 

Seiji Ozawa : « Grâce à la musique, nous vivons tous sur la même planète »

« Je crois que ce projet nous donnera du courage et de l’espoir pour ceux d’entre nous qui vivent des moments difficiles » a déclaré Seiji Ozawa dans un communiqué, ajoutant : « Grâce à la musique, nous vivons tous sur la même planète et ressentons que nous sommes tous les mêmes personnes ». À 400 kilomètres d’altitude, Koichi Wakata lui a répondu : « Nous avons eu la chance de pouvoir entendre la toute première performance orchestrale depuis le sol, en direct ici sur l’ISS. Cet esprit d’harmonie incarne l’idée que la science, la technologie et la musique transcendent toutes les barrières et apportent le bonheur à l’humanité ». Seiji Ozawa s’est dit pressé de pouvoir rencontrer l’astronaute pour savoir « à quoi ressemble la musique dans l’espace ». L’intégralité de la représentation a été mise en ligne sur YouTube le 1er décembre.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique