Etats-Unis : Un petit garçon autiste, extrêmement doué au piano, devient célèbre et reçoit un instrument de grande valeur

Jude Kofie, 11 ans, n’a commencé à jouer au piano qu’à l’âge de 10 ans mais son talent inné fait le tour des réseaux sociaux depuis des mois. Ému et touché par l’histoire de ce petit garçon diagnostiqué autiste, Bill Magnusson, un accordeur de piano du Colorado, a décidé de lui offrir un piano à queue d’une valeur de 15.000 dollars.

Le papa de Jude Kofie, musicien, est originaire du Ghana

« Il est bien plus que spécial. Il est du niveau de Mozart. Ça vient de quelque part, de l’au-delà « . C’est par ses mots que Bill Magnusson, un accordeur de piano du Colorado a justifié le merveilleux cadeau qu’il a fait en fin d’année à Jude Kofie, un jeune autiste dont le talent de pianiste a été remarqué sur les réseaux sociaux et par des chaînes de télévision locales. Très impressionné par le potentiel du jeune garçon, le musicien a décidé de lui offrir un piano à queue d’une valeur de 15.000 dollars.

A lire aussi

 

Il est vrai que l’histoire de Jude Kofie sort de l’ordinaire. De parents originaires du Ghana installés à Aurora (Colorado), le petit garçon, de 11 ans aujourd’hui, a cumulé les ennuis de santé depuis sa naissance. Né avec un déficit d’oxygène dans le sang et avec une malformation cardiaque, Jude Kofie a été alimenté grâce à une sonde placée dans son estomac jusqu’à ses 8 ans, avant qu’on lui décèle une forme d’autisme.

 

 

Bill Magnusson a promis de venir accorder le piano de Jude jusqu’à la fin de sa vie

C’est son père, lui-même musicien, qui a découvert le don de son Jude alors qu’il a entendu quelqu’un jouer des airs de jazz et même La Lettre à Élise de Ludwig van Beethoven sur un vieux clavier remisé dans sa cave. Il a alors découvert qu’il s’agissait de son fils, alors âgé de 10 ans, dont il ignorait qu’il s’intéressait à ce point à la musique. La publication de vidéos de ce talent précoce sur les réseaux sociaux a éveillé l’intérêt d’un journaliste d’un journal de Denver qui a raconté cette histoire. Depuis, Jude et son papa ont participé à plusieurs émissions de télévision, des messages de d’encouragements se multiplient sur Twitter et le petit garçon est même devenu le claviériste de son église.

 

A lire aussi

 

 

Bill Magnusson, le généreux bienfaiteur, ne s’est pas contenté d’offrir un superbe piano à Jude. Il a également promis de venir l’accorder dès que nécessaire jusqu’à la fin de sa vie et a pris en charge les cours de piano de son « protégé ». Une générosité dont le papa de Jude ne se remet pas. « Mais qui peut faire ça, gratuitement ? Nous sommes extrêmement reconnaissants envers quelqu’un qui aime simplement notre fils comme ça et en s’investissant pour son avenir», a-t-il déclaré. Ce à quoi Bill Magnusson a répondu « Désormais, nous sommes une famille ».

Philippe Gault

 

 

Retrouvez l’actualité du Classique