Yannick Nézet-Séguin se prépare pour le concert exceptionnel du MET sur Internet

Yannick Nézet-Séguin est confiné depuis la mi-mars chez lui à Montréal, mais le chef d’orchestre canadien ne manque pas d’occupation. Il joue du piano, fédère des initiatives solidaires, dirige des concerts virtuels et réfléchit à la reprise d’activité des formations qu’il dirige.

 

« Je me dois d’être un leader moral avec mes musiciens »

Si certains musiciens profitent de cette période de confinement pour faire un break dans leur planning surchargé, ce n’est pas le genre de Yannick Nézet-Séguin qui reconnaît, dans la presse canadienne, que « Cette période de confinement n’a pas été un ralentissement. Au contraire ! ». Outre un entraînement quotidien au piano, avec la mise en ligne de courts récitals, la coordination de la collecte et de la publication de vidéo musicales  de soutien dans le cadre de l’opération « Propage la musique, pas le virus », le chef d’orchestre canadien réfléchit déjà à la manière dont les formations et les musiciens qu’il dirige (Metropolitan Opera de New-York, Orchestre Métropolitain de Montréal et Philharmonique de Rotterdam) pourront reprendre leur activité.

 

A lire aussi

 

« J’ai été extrêmement occupé par mon rôle de leader avec les trois orchestres que je dirige. Chacune des équipes a été extrêmement active pour faire des relations publiques, des relations de presse et pour offrir des programmations alternatives et des solutions. Je me devais aussi d’être un leader moral avec des musiciens qui sont maintenant sans travail », indique Yannick Nézet-Séguin qui souhaite une réouverture qui pourrait permettre aux artistes et musiciens de se produire dans des salles qui ne seraient pas remplies à 100 % ou avec des diffusions sur scène.

 

Yannick Nézet-Séguin prêt pour le concert des grandes voix lyriques du 25 avril

 

Yannick Nézet-Séguin n’oublie qu’il est avant tout chef d’orchestre et qu’il aime par-dessus tout diriger des musiciens. Ce qu’il a fait le 9 avril avec ses musiciens de l’Orchestre Métropolitain de Montréal et Gilles Vigneault avec lequel ils se sont unis pour offrir une version orchestrale « à distance » de la célèbre chanson du chanteur canadien « Les gens de mon pays » afin de donner de l’espoir en cette période de pandémie de Covid-19. Et puis, surtout, le chef canadien se prépare à coordonner le « At-home Gala » du samedi 25 avril.

A lire aussi

 

Un concert exceptionnel qui réunira, à distance, plus de 40 immenses artistes lyriques et qui sera diffusé en direct sur le site du Met Opera à 19h (heure française). À cette occasion, Yannick Nézet-Séguin interprétera, au piano, l’intermède symphonique Méditation de Thaïs de Jules Massenet avec David Chan, premier violon du Met Opera, confiné à Closter au New Jersey et dirigera le Chœur et l’Orchestre du Met dans quatre segments préenregistrés.

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique