Vidéo: Le message d’adieu de Zubin Mehta à l’orchestre philharmonique d’Israël

« Je remercie mon orchestre bien aimé avec lequel j’ai passé plus de 50 ans de ma vie. Vous avez un superbe avenir et je vous souhaite le meilleur. Vous ne pouvez pas savoir combien vous allez me manquer ». C’est avec ces mots forts et beaucoup d’émotion que Zubin Mehta, qui a annoncé son départ au début de l’été, a tenu à remercier dans une vidéo l’orchestre philharmonique d’Israël (IPO) dont il était devenu le directeur musical à vie depuis 38 ans.

Les 6 derniers concerts de Zubin Mehta

À 83 ans, le chef d’orchestre indien, qui a dirigé plus de 4000 concerts dans le monde avec sa formation, va donc laisser la baguette au jeune chef israélien Lahav Shani, 30 ans, qui sera officiellement nommé directeur musical à partir de l’automne 2020 mais dirigera l’orchestre à partir de la fin du mois. D’ici là, Zubin Mehta, affaibli par des ennuis de santé, dirigera 6 concerts hommage à Tel-Aviv après avoir fait ses adieux à l’Europe et, notamment, à la France où s’est achevée sa tournée estivale à la Philharmonie de Paris les 9 et 10 septembre.

 

Zubin Mehta a dirigé les plus grands orchestres

Dans son message d’adieu, Zubin Mehta remercie tous les musiciens qu’il a connus et formés avec l’orchestre philharmonique d’Israël, citant nommément Chaim Taub (violon), Mordechai Rechtman (hautbois), Judy Liber (harpe) et surtout le violoniste Zvi Haftel, directeur musical à l’époque, qui le fit venir de Vienne en 1961 pour diriger un concert. Le début d’une longue histoire d’amour entre l’orchestre israélien et le jeune chef, né à Bombay en 1936, et formé en Autriche. Zubin Mehta qui sera nommé conseiller musical de l’IPO en 1969, directeur musical en 1977 et directeur musical à vie en 1981. Parallèlement, Zubin Mehta assura également la direction musicale de l’Orchestre symphonique de Montréal, et des orchestres philharmoniques de Los Angeles et New York (pendant 13 ans et + de 1000 concerts pour ce dernier) et la direction artistique du Bayerische Staatsoper à Munich. Tout au long de sa longue carrière, il eut l’occasion d’être à la baguette des plus grands orchestres du monde et, notamment, de l’Orchestre Philharmonique de Berlin (172 concerts et 73 programmes sous sa direction depuis 1961) qui l’a nommé membre honoraire en février. Un honneur que seuls Daniel Barenboim, Bernard Haitink, Nikolaus Harnoncourt, Seiji Ozawa et Mariss Jansons ont obtenu avant lui.

 

Philippe Gault

 

Retrouvez plus d’articles d’actualité