Vaccins produits en France : « Des engagements des laboratoires » précise Elisabeth Borne

Elisabeth Borne était l’invitée politique de la matinale de Guillaume Durand ce mercredi 3 février. La ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion a rappelé son soutien aux employés de l’usine Bridgestone de Béthune ainsi qu’aux saisonniers. La ministre s’est également exprimé sur les annonces du Président concernant la stratégie vaccinale anti-covid.

Covid-19 : « 30 000 des 60 000 saisonniers habituels ont pu être embauchés » d’après Elisabeth Borne

Au lendemain de l’intervention d’Emmanuel Macron au JT de TF1 où le Président de la République a notamment déclaré l’ouverture de 4 sites de production de vaccins en France d’ici début mars, Elisabeth Borne a confirmé que si le Président « a pu annoncer la capacité de produire des vaccins sur le sol français par des laboratoires pharmaceutiques c’est qu’il a eu des engagements de la part des entreprises concernées ».

A lire aussi

 

Après s’être déplacée sur le site de l’usine Béthune de Bridgestone dont la fermeture brutale en septembre dernier a été annoncée, Elisabeth Borne a rappelé ses deux objectifs : « ne laisser aucun des 863 salariés sans solution et s’assurer que l’entreprise répond à ses obligations au profit du territoire en finançant autant de recréation d’emplois qu’il y a eu de destructions ». La ministre du Travail déclare « avoir mis en place une plateforme qui réunit tout le monde : élus, acteurs de l’emploi, entreprises, avec déjà 450 offres d’emplois ». Autre domaine en situation économique catastrophique : les stations de ski. La ministre annonce avoir « réuni les acteurs de la montagne » et « renforcé les accompagnements des secteurs très impactés ». Elisabeth Borne rappelle également « l’importance d’embaucher des saisonniers » dans le cadre de « l’activité partielle pris en charge à 100% par l’état ». C’est ainsi selon elle, « 30 000 sur 60 000 saisonniers qui ont pu être embauchés » malgré la crise du covid.

 

Confinement : « On ne peut pas en laisser quelques-uns braver les règles et nous mettre tous en risque » a déclaré Elisabeth Borne

Concernant le télétravail en entreprise, Elisabeth Borne a affirmé « avoir conscience de l’effort important des salariés depuis plusieurs mois » mais clame « que son renforcement est un des leviers pour éviter un nouveau confinement ». Ainsi, la ministre du Travail « appelle à la responsabilité » et annonce avoir « mobilisé l’inspection du travail afin d’intensifier leurs interventions en entreprise pour accompagner, conseiller, mais aussi pour contrôler et sanctionner si les entreprises ne respectent pas les règles du protocole sanitaire qui prévoit un recours maximal au télétravail ».

A lire aussi

 

 

La ministre du travail a également confirmé la plus grande fermeté des sanctions pour ceux qui installeraient de la restauration clandestine à l’heure « où on essaye tous d’éviter un nouveau confinement. Donc on ne peut pas laisser quelques uns braver les règles et nous mettre tous en risque ».

Rémi Monti

Retrouvez les interviews politiques