Bruno Le Maire : « Pas de précipitation » à propos du reconfinement

Bruno Le Maire était l’invité politique de la matinale de Guillaume Durand ce mardi 26 janvier. Le Ministre de l’Economie a annoncé un prêt garanti par l’Etat de 500 millions d’euros au groupe hôtelier AccordInvest et a évoqué la possibilité d’un nouveau confinement face à la flambée des cas de Covid-19.

Bruno Le Maire : « Pas de précipitation » à propos du troisième confinement

Alors que les critiques se multiplient sur le retard des laboratoires français à produire un vaccin, Bruno Le Maire reste persuadé que « nous arriverons, le moment venu, à produire un vaccin chez Sanofi ou Pasteur ». Le Ministre de l’Economie affirme vouloir « tirer les leçons de cette crise sanitaire pour faire rebondir la recherche française ». Ces leçons sont selon lui les suivantes : « retrouver le goût de l’audace et des technologies de rupture », la mise en place « d’un lien plus étroit entre la recherche fondamentale et le développement industriel » et « des investissements massifs dans le plan de relance sur les industries de santé », notamment les nombreuses start-ups françaises portant des projets « de santé digitale et de biotechnologies ».

A lire aussi

Interrogé par Guillaume Durand sur le changement de communication entourant l’annonce possible d’un troisième confinement, Bruno Le Maire semble de ceux qui plaident la patience et souhaite « observer tout d’abord si le couvre-feu a donné les résultats espérés ». Le Ministre de l’Economie, regrettant « une situation actuelle déjà très dur à vivre pour les commerçants et pour le monde économique » affirme « respecter les efforts des français ».

 

« L’Etat est là pour protéger les secteurs en difficulté » d’après Bruno Le Maire

Au sujet des PGE (prêts garantis par l’état) et les difficultés qu’auront beaucoup d’entreprises dans leur remboursement, Bruno Le Maire assure « accorder encore des PGE dans les secteurs les plus touchés par la crise ». Il confirme notamment un prêt garanti par l’état de 500 millions d’euros à AccorInvest, un groupe « en grande difficulté financière ». Le Ministre de l’Economie assure également travailler à « la possibilité d’étalements supplémentaires de remboursement afin d’éviter les faillites dans l’industrie aéronautique ». Interrogé par Guillaume Durand sur la possibilité d’un non-remboursement de ces PGE par certaines entreprises en situation économique critique, Bruno Le Maire répond que « l’Etat est là pour protéger ces secteurs, il faut tout faire pour ne pas les laisser tomber ».

A lire aussi

 

Bruno Le Maire s’interroge sur le rôle des politiques et dresse le constat d’une nouvelle génération, dont il fait partie, ayant une attitude différente au pouvoir. Le Ministre de l’Economie et ancien membre des Républicains se dit surpris de « la montée du cynisme en politique », un monde où « tout les coups sont permis pour arriver au pouvoir ». Il assure combattre le cynisme de ceux qui font tout pour « conserver le pouvoir le plus longtemps possible », et dénonce le fait « qu’un mensonge répété quinze fois sur un réseau social vaut la vérité ». Il conclut sa réflexion sur le monde politique actuel en affirmant que : « lorsque la démocratie s’engage dans cette confusion entre mensonge et vérité, l’engagement politique devient nécessaire ».

Rémi Monti

 

Retrouvez les interviews politiques