Insolite : Un piano dans la cantine d’un collège de Quimper

La principale du collège public La Tourelle à Quimper est convaincue que la musique doit faire partie intégrante de la vie scolaire. C’est avec joie qu’elle a accueilli le don d’un piano par une ancienne élève de l’établissement. Le piano est installé dans la cantine, pour le plus grand plaisir des élèves.

 

Contribuer au bien-être de l’école

La généreuse donatrice, Laurence Olivier, est une ancienne élève du collège La Tourelle. En septembre dernier, suite à un déménagement, elle a décidé de faire don de ce piano droit en acajou qui appartenait à sa mère. « Je ne suis pas pianiste, mes enfants ne le sont pas non plus. L’idée de faire vivre cet instrument dans mon ancien collège m’a plu. À la maison, il aurait été un simple meuble !» a-t-elle déclaré à Ouest-France. Et c’est la principale du collège, Valérie Le Borgne qui lui a suggéré ce geste : « En pensant aux pianos mis à disposition dans des lieux publics, dont les halls de gare, j’ai demandé à Laurence ce qu’elle comptait faire de son piano (…) De petites choses peuvent contribuer au bien-être à l’école ». Depuis septembre le piano est installé dans le self-service du collège et  remporte beaucoup de succès, auprès des élèves qui n’hésitent pas à venir jouer comme Erwann, enthousiaste : « Dès que je l’ai vu je n’ai pas pu m’en empêcher ! » devant un public conquis : « Ça met de l’ambiance dans la salle. Ça rend joyeux. C’est toujours mieux que d’entendre des cris ! » commentent de jeunes collégiennes sous le regard ému de Laurence Olivier invitée au collège fin novembre : « C’est chouette de voir les jeunes s’approprier cet instrument qui était celui de ma mère ! Je garde d’ailleurs un souvenir formidable d’un concert donné dans la cour à l’initiative d’un professeur d’anglais. Il était batteur. Un élève l’avait accompagné au piano, en improvisant. J’avais été bluffée ! ».

 

A lire aussi

 

 

Le Boléro de Ravel dans les couloirs du collège

La musique très présente dans ce collège de Quimper. Des haut-parleurs diffusent de la musique classique jusque dans la salle d’attente située entre les bureaux de l’infirmière et de l’assistante sociale mais également dans les toilettes où l’on peut entendre des airs libres de droit comme le Boléro de Ravel. Encore une initiative de la principale, Valérie Le Borgne. « On sait que c’est difficile pour les jeunes d’aller aux toilettes à l’école. Certains se retiennent toute la journée et attendent de rentrer chez eux pour se soulager. Malheureusement ces comportements peuvent entraîner des soucis de santé. Voilà pourquoi on a pris la décision de diffuser de la musique pour leur redonner un peu d’intimité » , commente-t-elle dans Le Télégramme.

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique