Sir Simon Rattle succède à Mariss Jansons à la tête de l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise

© BRSO

Sir Simon Rattle, actuellement directeur musical de l’Orchestre symphonique de Londres, sera le prochain chef d’orchestre principal de l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise à partir de la saison 2023/2024, a annoncé le Radio-télédiffuseur bavarois auquel il est rattaché. Il succède ainsi à Mariss Janssons, décédé en novembre 2019.

 

Sir Simon Rattle continuera de diriger le London Symphony Orchestra jusqu’en 2023

Sir Simon Rattle a signé le 3 janvier un contrat de 5 ans avec l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise (BRSO), basé à Munich. Selon les termes de cet accord, le plus célèbre des chefs d’orchestre britanniques, qui fêtera ses 66 ans le 19 janvier, débutera dans ses fonctions de chef d’orchestre principal de l’institution bavaroise à partir de la saison 2023/2024.

A lire aussi

 

Sir Simon Rattle, qui vit avec sa famille à Berlin, deviendra ainsi le 6chef principal du prestigieux BRSO. Il succède à Eugen Jochum, fondateur du « Münchner » en 1949, Rafael Kubelik, Sir Colin Davis, Lorin Maazel et Mariss Jansons, qui dirigea l’orchestre à partir de 2003 jusqu’à sa disparition en novembre 2019. D’ici cette échéance, le chef d’orchestre anglais continuera d’assurer la direction musicale du London Symphony Orchestra dont il deviendra chef émérite à partir de 2023.

Sir Simon Rattle collabore avec le BRSO depuis 2010

Sur le site du BRSO, Ulrich Wilhelm, son directeur général, se félicite de la venue de Sir Simon Rattle dont il loue « sa passion, sa polyvalence artistique et son charisme gagnant (…) Je considère cette nomination comme un signal important et tourné vers l’avenir, en particulier à une époque où les arts ont été confrontés à des défis insoupçonnés en raison de la pandémie en cours ».

A lire aussi

 

Sir Simon Rattle, qui collabore avec l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise depuis 2010 (à l’occasion d’une représentation de l’oratorio Le Paradis et la Péri de Robert Schumann), devra donc « renouveler le genre » du répertoire du BRSO mais également participer activement au développement du concept artistique de la nouvelle salle de concert que va construire l’institution. Un challenge ambitieux que le chef d’orchestre se dit prêt à relever : « Dans le cadre de mon nouveau rôle, je plaiderai pour le nouveau Konzerthaus à Munich (…) Cette installation offrira à la BRSO l’environnement de travail qu’il mérite. En attendant, nous continuerons le travail de formation de l’orchestre dans le Werksviertel Mitte, où la salle sera construite, ainsi que dans de nombreux autres endroits autour de la Bavière ». 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique