« Pour la première fois dans l’histoire, la France va avoir le déficit public le plus important de tous les états européens » assure F-X Bellamy, tête de liste LR aux européennes

François-Xavier Bellamy, tête de liste Les Républicains aux élections européennes, était l’invité politique ce mardi 23 avril 2019 de Guillaume Durand, à 8h15 sur Radio classique. Il estime que la France doit adopter un grand plan d’ensemble de baisse des dépenses publiques pour être à nouveau crédible sur la scène européenne et pour se renforcer dans la mondialisation. Il soutient également que la revalorisation du travail est l’un des enjeux majeurs auxquels il faut répondre pour sortir de la crise

 

« Refonder l’Europe. Rétablir la France » : un slogan qui exprime une volonté de peser à nouveau dans le débat européen

« Il faut repenser la manière dont l’Europe se construit pour qu’elle soit au service de notre renforcement dans la mondialisation » a déclaré François-Xavier Bellamy. Pour la tête de liste LR, il faut que la France devienne un acteur central de la construction européenne. Il estime qu’elle n’est plus « crédible », ni « audible » dans le dialogue européen. « Pour la première fois dans l’histoire, la France va avoir le déficit public le plus important de tous les états européens. Comment voulez-vous être crédible? » a-t-il lancé. Il poursuit en expliquant que la France est le pays qui tient « le moins bien ses engagements ». « Il va falloir adopter un grand plan d’ensemble de baisse des dépenses publiques » a assuré François-Xavier Bellamy. Il accuse Emmanuel Macron « d’avoir placé le pays au dernier rang des pays européens alors que la plupart des pays se désendettent ». François Xavier Bellamy indique qu’il faut que la France se rétablisse elle-même pour à nouveau peser en Europe. Il déplore par ailleurs que la campagne européenne soit « volontairement tuée par le président et par sa majorité à partir de cette absence totale de transparence sur le cap et sur le fond ».

 

 

Libérer, délivrer le pouvoir d’achat des Français

« L’un des grands problèmes de la France est que le travail ne paye pas assez. Nous avons besoin de libérer le pouvoir d’achat des Français » a affirmé François-Xavier Bellamy. Il considère qu’il faut redonner au travail sa « dignité » et sa « rémunération » en se référant au slogan de Nicolas Sarkozy « travailler plus pour gagner plus. » A propos de la suppression d’un jour férié pour financer la dépendance, la tête de liste n’y voit qu’un « impôt déguisé qui consisterait à faire travailler les Français plus longtemps pour la même rémunération ». « On ne sortira pas de la crise que traverse la France si on ne revalorise pas le travail » a-t-il expliqué. Il assure aussi que les 35 heures « sont un totem qui n’existe plus ». « On a raté avec la loi travail l’occasion d’une réflexion d’une grande ampleur sur la nature du travail en France ». regrette-t-il.

 

Retrouvez la vidéo intégrale de l’entretien de François-Xavier Bellamy :


Arthur Barbaresi

 

Plus d’articles de l’invité politique de Guillaume Durand :