[INFO] Force Ouvrière suspend sa participation à la concertation sur la réforme des retraites

Sans surprise, le syndicat a décidé de se retirer de la concertation menée par Jean-Paul Delevoye… Dans un courrier remis hier en main propre au haut-Commissaire à la réforme des retraites, le syndicat explique sa position

 

Le syndicat met sa menace à exécution et quitte la concertation

Sa lettre adressée au Premier Ministre début avril, demandant des clarifications au sujet du recul potentiel de l’âge légal de départ à la retraite, est restée sans réponse… Le syndicat, qui s’oppose aussi sur le fond au système universel à point, met donc sa menace à exécution et quitte la concertation.

Les explications de Philippe Pihet

Philippe Pihet, en charge de ce dossier à Force Ouvrière, explique :

« Le gouvernement ayant lui-même sabordé la méthode de concertation, nous n’avons plus d’intérêt à aller défendre nos positions auprès d’un Haut-commissaire qui n’a plus l’oreille du gouvernement. Nous n’avons jamais parlé de mesures d’âge lors de cette concertation, cela sort d’un seul coup, et cela décrédibilise ce que nous faisons. La preuve est apportée que le gouvernement ne croit pas en la concertation donc je ne vois pas comment, nous, nous pourrions faire sembler d’y croire. »

Force Ouvrière n’abandonne pas ses positions

Force Ouvrière précise ne pas abandonner ses positions et indique qu’elle reviendra dans le jeu dès que le gouvernement sortira son projet de loi sur la réforme des retraites.

 

Retrouvez le courrier remis à Jean-Paul Delevoye ici