Pinchas Zukerman sanctionné après avoir ciblé deux musiciennes d’origine asiatique

©nac-cna-ca

Lors d’une master class virtuelle de violon de la Juilliard School, diffusée vendredi 25 juin, Pinchas Zukerman avait employé des termes jugés « offensants » à l’égard de 2 jeunes sœurs d’origine asiatique. Le violoniste, altiste et chef d’orchestre israélo-américain renommé s’en est excusé mais son comportement risque de nuire à la suite de sa carrière. 

Pinchas Zukerman a demandé à ses élèves de mettre « un peu plus de sauce de soja » dans leur jeu

« Malheureusement, nous ne publierons pas la vidéo de la master class finale de vendredi avec Pinchas Zukerman, qui au cours de la classe a utilisé des stéréotypes culturels insensibles et offensants. Ces remarques ne représentent pas les valeurs du Symposium ou de la Juilliard School. Nous avons abordé cette question directement avec les étudiants concernés et avec M. Zukerman lui-même, qui a présenté ses excuses ». C’est par ce communiqué que les responsables de la Juilliard School avaient répondu fin juin à la polémique suscitée par les propos du musicien à l’occasion de cette master class.

A lire aussi

 

C’est une violoniste, Laurie Niles, qui suivait en direct, comme 150 autres personnes, le dernier cours de perfectionnement du Symposium virtuel Starling-DeLay qui, la première, s’est étonnée, sur son site violonist.com, des propos tenus par Pinchas Zukerman à l’égard de 2 jeunes sœurs de 14 et 17 ans, élèves de la Juilliard School. Les 2 jeunes filles avaient joué avec brio un extrait du Duo Concertante de Louis Spohr (que Zukerman avait enregistré dans les années 70 avec Itzhak Perlman) lorsque le violoniste leur demanda de mettre « un peu plus de vinaigre ou… de sauce de soja » ajoutant « si vous vous demandez comment jouer un morceau, chantez-le, même si je sais qu’en Corée ils ne chantent pas » puis, insistant sur le fait qu’il n’y aurait « pas de chant dans la tradition coréenne ».

La participation de Pinchas Zukerman au concert de rentrée du Carnegie Hall annulée

L’une des deux sœurs avait alors signalé qu’elles n’étaient pas Coréennes mais d’origine japonaise et française. Un argument qui n’a pas calmé la dérive verbale de Pinchas Zukerman qui avait ajouté « Au Japon, il ne chantent pas non plus » et de poursuivre ses commentaires en imitant un accent « typiquement asiatique ».

A lire aussi

 

Quelques jours plus tard, dans le New York Times, Pinchas Zukerman avait présenté publiquement ses excuses regrettant d’avoir dit « des mots culturellement insensibles »  et ajouté « Je suis désolé d’avoir mis quelqu’un mal à l’aise. Je ne peux revenir en arrière, mais je présente des excuses sincères. J’ai appris quelque chose de précieux et je ferai mieux à l’avenir ». Malgré ces excuses, 2 mois plus tard les 1ères conséquences de cet incident commencent à se manifester. Ainsi, L’Orpheus Chamber Orchestra a officiellement annoncé cette semaine que la présence de Pinchas Zukerman au concert qu’il envisage d’offrir au Cargenie Hall de New York le 29 janvier 2022 est annulée. Le musicien devait y interpréter le Concerto pour violon n° 5 de Mozart.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique