Livre: Isabelle Duquesnoy rend hommage à « La redoutable veuve Mozart »

Dans son livre, Isabelle Duquesnoy révèle le caractère hors norme de, Constance, la femme de Wolfgang Amadeus Mozart qui lui survécu pendant 51 ans et n’eut de cesse d’œuvrer pour la postérité du génie de Salzbourg.

Une infatigable militante pour la réhabilitation de Mozart

Dans la famille Mozart, l’auteure a choisi l’épouse, Constance, née Maria Constance, Cäcilia Josepha, Johanna, Aloysia Weber, cousine germaine du compositeur allemand Carl Maria von Weber qui donna 6 enfants à Wolfgang Amadeus qu’elle épousa en 1782. Une femme qu’on pensait fragile, voire futile comme l’a montré à tort Milos Forman dans son film « Amadeus » mais qui passa le reste de sa vie à rétablir l’honneur que méritait son défunt mari, bataillant jour et nuit pour la postérité de son œuvre. Le 1/2 siècle de deuil de Constance révélera une femme d’affaires intransigeante, dotée d’un caractère et d’une volonté hors norme, une femme d’une grande modernité dont le destin extraordinaire est raconté par Isabelle Duquesnoy.

 

A lire également

 

«  On a tout écrit sur ton père. Mais qui connaît la vérité ? Moi seule « 

Le roman, écrit sous la forme de confidences d’une mère à son fils (Carl en l’occurrence) met en exergue la formidable combativité, la force de conviction irrésistible et, surtout, l’incroyable ténacité de cette infatigable militante pour la réhabilitation de Wolfgang Amadeus Mozart dans une ville, Salzbourg, qui lui doit tant maintenant mais qui l’ignora de son vivant et même longtemps après sa mort. C’est en effet à la persévérance de Constance que l’on doit notamment  la statue érigée sur la Mozartplaz et le Mozarteum (école de musique à l’origine), tous deux réalisés à Salzbourg durant les 2 dernières années de sa vie. D’autres anecdotes, moins connues, sont révélées dans le livre, dont certaines relations plutôt tendues avec sa belle-famille ou d’autres plus amusantes comme ce séjour qu’elle passa à Copenhague où vivait son second mari, Georg von Nissen, conseiller à la cour, lui aussi grand admirateur de Mozart et qui co-écrira avec Constance la 1ère biographie sérieuse et fiable de Wolfgang Amadeus Mozart.

Avec ce roman, Isabelle Duquesnoy, dont le dernier livre « L’Embaumeur ou l’Odieuse confession de Victor Renard » paru en 2017 aux  Éditions La Martinière a obtenu plusieurs prix, prouve que la passion qu’elle voue depuis toujours à l’épouse de Mozart est intacte. Elle lui a déjà consacré deux ouvrages : « Les Confessions de Constance Mozart » (Plon) et « Constance, fiancée de Mozart » (Gallimard Jeunesse).

« La redoutable veuve Mozart » d’Isabelle Duquesnoy (Éditions La Martinière)

Retrouvez l’actualité du Classique