Le magistral legs de Georges Cziffra

1956-1986 : en trente ans de carrière studio, le prodigieux pianiste hongrois aura marqué à jamais la discographie.

« Je voudrais donner une interprétation favorable de tous les génies »

« Pianiste du siècle, réincarnation de Liszt, virtuose au bracelet de cuir » : ainsi la presse consacrait-elle György Cziffra (1921-1994), fin 1956, après son premier récital parisien. Le virtuose hongrois, alors âgé de 35 ans, n’avait pas fini de briller, aussi bien en France – sa seconde patrie – qu’à l’international. Si Liszt et Chopin comptaient certainement parmi ses compositeurs d’élection, Cziffra ne serait être limité au répertoire romantique, ainsi qu’il le confiait à son ami Mutz Böhm : « Je ne supporte pas la spécialisation, ni surtout cette image de lisztien que l’on m’a faite. A condition que mes moyens me le permettent, je voudrais donner une interprétation favorable de tous les génies ».

A lire aussi

 

Le présent coffret est là pour nous le rappeler, qui réunit tous les enregistrements studio réalisés par le pianiste pour EMI et Philips, depuis son tout premier 25cm publié en 1956 dans la foulée de son arrivée à Paris, jusqu’à ses dernières gravures effectuées à la Collégiale Saint-Frambourg de Senlis en 1986, quelques années avant sa mort. Au cours de ces trois décennies, Cziffra aura exploré bien des répertoires – Liszt et Chopin se taillant la part du lion. Il se distingua également par d’époustouflantes improvisations, paraphrases et transcriptions, témoignages d’une maîtrise, inventivité et musicalité hors normes. En plus d’enregistrements d’archives déjà parus en 2008, cette édition publie pour la première fois un récital capté à Tokyo en 1967 et une exécution en public du Concerto pour piano n° 1 de Tchaïkovsky en 1957 au Théâtre des Champs-Elysées, avec rien de moins que Carlo Maria Giulini à la tête de l’Orchestre national de la Radiodiffusion Française. Un coffret indispensable à tout amateur de piano.

Jérémie Bigorie

 


Décernés chaque semaine, les Trophées Radio Classique priment un nouvel album, mis à l’honneur notamment dans l’émission « Tous Classiques » de Christian Morin.

Qobuz, la plateforme française de streaming et de téléchargement de musique haute résolution, est le partenaire officiel des Trophées Radio Classique 2021

Retrouvez l’actualité du Classique